Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Double attentat-suicide de tunis

Daech revendique

La voiture de police visée par l’attentat. © D.R

À l’ouverture de la saison touristique et à quelques mois d’importantes échéances électorales, la Tunisie a été secouée jeudi par un double attentat, qui fait ressurgir le spectre de la violence.    

Un mort et huit blessés est le bilan du double attentat ce jeudi dans la capitale tunisienne. Le premier a eu lieu sur la principale avenue de Tunis, l’avenue Habib-Bourguiba, lorsqu’un kamikaze a visé un véhicule de police en milieu de matinée, blessant trois civils et deux policiers, selon un premier bilan du ministère de l’Intérieur tunisien. La même source a précisé qu’un des policiers a succombé à blessures. Des morceaux de corps, probablement celui du kamikaze, jonchaient la chaussée autour de cette voiture, a constaté une journaliste de l’agence AFP sur les lieux. L’attentat s'est produit non loin de l’ambassade de France. Des forces de sécurité ont été déployées rapidement sur le lieu de l’attentat, où des badauds se sont attroupés malgré les avertissements lancés sur un ton agressif par des agents de police, en panique. 
Une demi-heure plus tard, un deuxième attentat-suicide a visé un complexe de la Garde nationale à la périphérie de Tunis, faisant quatre blessés parmi les policiers, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Un autre kamikaze s’est fait exploser “à 11h (10h GMT) devant la porte arrière” du complexe de Gorjani, où sont rassemblés des services de la Garde nationale, de la police judiciaire et des services d’enquête antiterroriste, a déclaré le porte-parole du ministère, Sofiène Zaag. Le groupe terroriste autoproclamé “État islamique” a revendiqué le double attentat-suicide de Tunis, a rapporté l’organisme américain de surveillance des mouvements extrémistes, Site. Les auteurs des “deux attaques contre des forces de sécurité tunisiennes dans la capitale sont des combattants du groupe État islamique”, a affirmé l’agence de propagande d’EI Amaq, citée par Site. Il y a lieu de noter que ces deux attentats interviennent à l’ouverture de la saison touristique, qualifiées de prometteuse par des responsables tunisiens, et à l’approche d’élections présidentielle et législatives, prévues en octobre et novembre prochains. Malgré ce double attentat, le ministre du Tourisme tunisien, René Trabelsi, a souligné que tous les lieux touristiques restaient ouverts. “Par mesure de sécurité, on a évité (jeudi, ndlr) les arrivées de touristes sur l’avenue Bourguiba”, principale artère de Tunis où a eu lieu vers 11h du matin locales (10h GMT) l’attentat contre des policiers revendiqué par le groupe jihadiste État islamique (EI), a déclaré le ministre à l’agence AFP. M. Trabelsi s’est dit confiant pour le reste de la saison touristique, qui s’annonçait prometteuse avec huit millions de visiteurs attendus. “Tous les hôtels de la Tunisie sont pleins, ils le seront demain, après-demain, au mois de juillet, au mois d’août”, a-t-il affirmé.
 

Merzak T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER