A la une / International

Patrouilles conjointes turco-américaines en Syrie

Damas dénonce une violation de sa souveraineté

© D. R.

Les autorités syriennes ont dénoncé hier le lancement de patrouilles conjointes turco-américaines dans la région de Jazira (nord-est de la Syrie). “La Syrie condamne avec la plus grande fermeté les patrouilles conjointes menées par les États-Unis et le régime turc”, a déclaré une source du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés, sous couvert de l’anonymat à l’agence de presse officielle Sana. “Ce pas constitue une agression par tous les sens du mot. Il vise à compliquer et à faire perdurer la crise en Syrie à la suite des accomplissements réalisés par l’armée arabe syrienne sur le terrain dans la traque des groupes terroristes”, a ajouté la même  source. Hier matin, Ankara et Washington ont effectué en effet leur première patrouille conjointe dans le nord-est de la Syrie, dans un secteur censé se transformer à terme en une “zone de sécurité”, en vertu d'un accord entre les deux pays, le 7 août. Damas a affirmé son intention d’empêcher la mise en place de cette zone tampon, dénonçant une violation de sa souveraineté territoriale, a rapporté encore Sana. Six véhicules blindés turcs ont traversé la frontière pour rejoindre en Syrie autant de véhicules américains pour leur première patrouille conjointe, a constaté un journaliste de l'AFP sur place, une mesure prévue par un accord conclu le 7 août.


L. M./Agences