Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / International

International

Début d’une enquête indépendante à Douma

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) devait débuter hier son enquête sur l'attaque chimique présumée dans la ville de Douma, près de Damas, a indiqué le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Ayman Soussane. “La mission d'enquête est arrivée samedi à Damas, et il est prévu qu'elle se dirige  à Douma pour entamer son travail”, a souligné Ayman Soussane. “Nous laisserons l'équipe faire son travail de manière professionnelle, objective, impartiale et loin de toute pression (de la part des autorités). Les résultats de l'enquête infirmeront les allégations mensongères contre Damas”, a ajouté le vice-ministre syrien des Affaires étrangères. Samedi, l'OIAC, basée à La Haye, a affirmé poursuivre sa mission d'enquête sur l'attaque chimique présumée de Douma malgré les frappes aériennes des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne. “L'équipe d'enquêteurs de l'OIAC va continuer son déploiement en Syrie afin d'établir les faits relatifs aux allégations d'utilisation d'armes chimiques à Douma”, avait déclaré l'organisation dans un communiqué. Un responsable de l'institution de recherche scientifique syrienne qui a été frappée par un missile lors des frappes américaines a démenti que l'installation était en possession d'armes chimiques, affirmant que l'OIAC a inspecté ce centre en 2013.


R. I./Agences

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER