Scroll To Top

A la une / International

Au moins deux personnes ont été blessées

Des diplomates étrangers cible d’un attentat en Arabie saoudite

Attentat dans un cimetière en Arabie saoudite. © D.R

Il s’agit du deuxième attentat qui vise des étrangers, plus précisément des intérêts français, en Arabie saoudite, en l’espace de quelques semaines.

Un attentat à l’explosif dans un cimetière non musulman a fait au moins deux blessés hier, lors d’une cérémonie de commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, a rapporté hier l’AFP. “Les services de sécurité ont lancé une enquête sur la lâche agression pendant un rassemblement de consuls étrangers”, a indiqué le gouvernorat de La Mecque, dont dépend Jeddah dans l'ouest de l'Arabie saoudite. 

“Un employé consulaire grec et un policier saoudien ont été légèrement blessés”, a précisé le gouvernorat dans un communiqué. “La cérémonie annuelle commémorant la fin de la Première Guerre mondiale au cimetière non musulman de Jeddah, associant plusieurs consulats généraux dont le consulat de France, a été la cible d'une attaque à l'engin explosif ce matin, qui a causé plusieurs blessés”, a affirmé, à Paris, le ministère français des Affaires étrangères qui a publié un communiqué sur cet attentat. “La France condamne fermement ce lâche attentat que rien ne saurait justifier”, a ajouté la diplomatie française, en appelant les autorités saoudiennes “à faire toute la lumière” sur cet acte et à “identifier et poursuivre les auteurs”. 

Les représentants consulaires de cinq pays étrangers (France, Grèce, Italie, Grande-Bretagne et États-Unis) ont, dans un autre communiqué conjoint, “condamné avec force cette lâche attaque contre des gens innocents”. Dans son communiqué, le Quai d’Orsay a rappelé que “dans ce contexte, les appels à la vigilance maximale adressés ces derniers jours aux Français résidents ou de passage en Arabie saoudite sont renouvelés”, lit-on sur le site du MAE français. 

Fin octobre dernier, le consulat de France à Djeddah a fait l’objet d’une attaque terroristes au couteau, durant lequel un vigile avait été légèrement blessé. L’assaillant, de nationalité saoudienne, avait été arrêté, selon les autorités de Riyad. Pour rappel, ces deux attaques interviennent dans un contexte marqué par une multiplication des attaques terroristes en Europe, revendiquées par l’autoproclamé État islamique (Daech) ou commis par des sympathisants de cette nébuleuse criminelle.

En effet, l’attaque de Djeddah de fin octobre avait été commise après l’assassinat d’un professeur d’histoire-géographie, Samuel Patty, en région parisienne, pour avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo représentant le prophète Mohamed, suivi par une autre attaque à Nice, commise par un migrant tunisien contre une église, tuant quatre personnes. Quant à l’attaque d’hier, elle est intervenue au lendemain d’un mini-sommet de la France, l'Autriche, l'Allemagne et l'Union européenne (UE) sur la réponse à apporter à la menace terroriste et au radicalisme religieux sur le Vieux Continent, après l’attaque qui a fait à Vienne (Autriche), le 2 novembre, quatre mort près d’une synagogue. 

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER