Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Yémen

Des dizaines de Houthis tués dans des combats

Les combats qui ont opposé la coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite aux Houthis dans leur bastion du nord du Yémen, ont fait des dizaines de morts parmi ces derniers et les civils en 24 heures dans le nord du Yémen, ont indiqué hier des médias. Selon la chaîne de télévision d’État saoudienne Al-Ikhbariya, il y aurait eu plus de 40 morts dans le camp des Houthis dans la province de Saada depuis mardi.
Ce chiffre est remis en cause par les Houthis, qui ont affirmé par le truchement de leur chaîne de télévision Al-Massirah, que seulement 9 personnes, dont 4 civils, avaient trouvé la mort dans un raid aérien de la coalition à Saada, région frontalière de l’Arabie Saoudite. Ceci étant, un responsable local du département de la Santé contrôlé par les Houthis, a indiqué sous le couvert de l’anonymat, que 22 personnes avaient été tuées ces dernières 24 heures dans des raids aériens dans la province de Saada, y compris 9 civils, dont 4 enfants.
Rappelons que le nord du Yémen, y compris la capitale Sanaa, est aux mains des Houthis depuis la fin 2014, ainsi qu’une série de ports sur la côte occidentale de ce pays. Selon l'ONU, le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, est le théâtre de la pire crise humanitaire du monde avec des risques de famine à grande échelle. Sur ce plan, un rapport d’experts remis au Conseil de sécurité de l’ONU au début de ce mois de janvier accusait l’Arabie Saoudite d’utiliser la menace de la famine comme une arme de guerre au Yémen. Au lieu de répondre à l’appel des Nations unies pour lever le blocus imposé à ce pays afin de faciliter l’arrivée de l’aide humanitaire, Riyad a réagi autrement en annonçant une nouvelle aide de 1,5 milliard de dollars au Yémen pour l’année 2018. Cette promesse de dons à des organismes internationaux équivaut à la moitié d’un appel de fonds lancé, dimanche, par les Nations unies. Alors que sur le terrain, la situation est catastrophique parce que 22 millions de Yéménites ont besoin d’une aide d’urgence, selon l’ONU, et que 8,2 millions de personnes sont menacées de famine, l’Arabie Saoudite persiste à maintenir le blocus, qui empêche l’entrée de l’aide humanitaire internationale.


M. T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Argaz le 26/01/2018 à 3h59

Où sont les pays arabes, vont-ils continuer à applaudir et à accepter toute honte bue ce génocide à ciel ouvert que ni L’OTAN ni même Israël ne sont arriver à décharger des tonnes de bombes sur des villes entières n'épargnant ni enfants, ni vieillards. Où est la sagesse des Nations Unis? où en est avec les droits de l'homme? Que font la communauté internationale et autre ONG.

Commentaires
1 réactions