Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Cameroun

Des écoles délocalisées dans les régions anglophones

© D. R.

Certains établissements scolaires se sont délocalisés dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun en proie à des violences, ont rapporté hier des médias locaux. Ces zones sont marquées entre autres par la multiplication des rapts d’élèves et enseignants ainsi que la destruction d’édifices publics et privés, selon l'Agence de presse africaine, APA. “Certaines écoles ont opté pour la création de succursales dans les régions francophones voisines du littoral et de l’Ouest, et une majorité d'autres ont plutôt choisi de rester dans la zone anglophone pour continuer d'assurer la formation des enfants selon les valeurs anglo-saxonnes”, ajoute l'APA.

“Le déménagement fait suite à plusieurs attaques d'hommes armés. Si aucun otage n’a été tué, des enfants ont été traumatisés par des rapts à répétions, ponctués souvent de violence, et il a fallu parfois payer des rançons pour obtenir leur libération”, selon l'agence de presse, citant des sources concordantes. Dans un rapport publié en juin dernier, le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) avait fait état de plus de 600 000 enfants non scolarisés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à cause des violences, appelant par ailleurs au respect à l’éducation des enfants.
 

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER