Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Légalisation de la colonisation israélienne en Palestine

Des élus démocrates contre le soutien américain à Tel-Aviv

© D. R.

Plus de 135 membres du Congrès américain ont dénoncé la décision de l’administration Trump  de ne plus considérer comme “illégales” avec le droit international, la construction de colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. Se démarquant de cette décision jugée comme “une entrave à la paix”, les  députés américains ont appelé, à travers une pétition, le secrétaire d’État, Mike Pompeo, à revenir sur sa décision, annoncée lundi, et suivie d’une condamnation unanime par l’ONU, l’Union européenne et plusieurs pays.

“Cette annonce, consécutive à la décision de l'Administration de déplacer l'ambassade américaine (à El-Qods, ndlr) en dehors d'un accord négocié a gravement compromis les perspectives de paix et mis en danger la sécurité de l'Amérique, d'Israël et du peuple palestinien”, lit-on dans le document, relayé hier par l’agence de presse palestinienne, Wafa.

“Nous écrivons pour exprimer notre profond désaccord avec la décision du département d'Etat de renverser des décennies de politique bipartite des États-Unis sur les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée en reniant l'opinion légale du département d'Etat de 1978, selon laquelle les colonies dans les territoires occupés sont incohérentes avec le droit international”, écrivent les députés démocrates américains. 

Pour eux, l’annexion de la Cisjordanie et son approbation par les États-Unis “détruiraient les perspectives d'une solution à deux États et conduiraient à un conflit plus enraciné et peut-être plus meurtrier(…)”. Les membres du Congrès ont ajouté que le renversement unilatéral du département d'État sur le statut des colonies de peuplement, sans aucune justification légale claire, “offrait une approbation tacite des colonies de peuplement, leur expansion et les démolitions associées de maisons palestiniennes”.  

Par ailleurs, selon le rapport hebdomadaire sur les colonies, rendu public hier par le Bureau national de défense de la terre et de la résistance de l'OLP, l’occupant israélien prévoit la construction de milliers de logements en Cisjordanie et à El-Qods occupées.  “Le nombre d'unités de peuplement à construire sur ces terres est de plusieurs milliers d'unités de logement et se trouve à divers stades d'organisation.  

Le projet comprend la construction de 2 600 logements, dont 600 pour agrandir la ville de Beit Safafa. Un autre plan, qui attend le feu vert, prévoit la construction de dizaines de milliers d'unités de peuplement”, selon ce rapport.

 

K. B./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER