Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Ils détenaient des passeports diplomatiques européens

Deux groupes munis d’armes arrêtés en Tunisie

© D. R.

Deux groupes munis d'armes et de passeports diplomatiques de nationalités européennes différentes sont entrés en Tunisie en provenance de Libye depuis mercredi et dimanche derniers, a déclaré le ministre tunisien de la Défense, Abdelkrim Zbidi. M. Zbidi dont les propos ont été repris, hier, par des médias a indiqué qu'un premier groupe en provenance de la Libye a tenté de franchir les frontières maritimes à bord de deux canots pneumatiques mercredi dernier. “Ce premier groupe est composé de 11 personnes de nationalités européennes différentes en possession de passeports diplomatiques et de notes verbales”, a-t-il ajouté, soulignant qu’elles étaient toutes sous une couverture diplomatique de l’Union européenne. “Arrivées à Djerba, ces personnes ont été transférées aux unités de la garde-frontière et de la douane, qui ont saisi leurs armes et munitions et pris les mesures nécessaires”, a fait savoir le responsable militaire, cité par l'agence TAP. Selon la même source, un deuxième groupe de 13 personnes de nationalité française sous couverture diplomatique à bord de 6 véhicules 4x4 est également entré en Tunisie via la frontière terrestre tuniso-libyenne dimanche, 14 avril 2019. “Malgré leur refus, les armes et munitions qui étaient en leur possession ont été sécurisées en coordination avec le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité des frontières”, a précisé M. Zbidi. Réagissant à ces informations, une source sécuritaire à Mednine (Sud) a indiqué à l'agence TAP que 13 Français venant de Libye à bord de 6 véhicules portant des plaques d’immatriculation diplomatique sont entrés dimanche en Tunisie via la frontière tuniso-libyenne. Ils sont passés par le poste frontière Ras Jédir (gouvernorat de Médenine) après le parachèvement de toutes les mesures légales sécuritaires et la “sécurisation” des armes qui étaient en leur possession, a rapporté la même source.

 

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER