Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Il a supprimé même l’aide aux hôpitaux d’Al-Qods-est

Donald Trump étouffe les Palestiniens par tous les moyens

Donald Trump, président des États-Unis. ©D. R.

Le président américain ne recule devant rien pour obliger les dirigeants palestiniens à accepter son “offre de paix”. Cette fois-ci, il a ordonné la suppression de l’aide financière qu’apporte son administration à des hôpitaux d’Al-Qods-est.

Le président américain a opté pour la punition collective du peuple palestinien afin de faire plier ses dirigeants, qui refusent tout contact avec son administration depuis qu’il a reconnu la ville d’Al-Qods comme capitale d’Israël. Après avoir supprimé toutes les aides financières destinées à l’UNRWA  et à l’Autorité palestinienne, Donald Trump a ordonné la suppression d’une aide de 25 millions de dollars aux hôpitaux palestiniens à Al-Qods-Est.  “Le président a ordonné un passage en revue de l'aide américaine à l’Autorité palestinienne et en Cisjordanie et à Gaza, pour s'assurer que ces fonds soient dépensés en accord avec les intérêts nationaux américains”, a indiqué samedi à la presse un responsable du département d’État américain. “Conséquence de ce passage en revue, à la demande du président, nous allons rediriger près de 25 millions de dollars initialement prévus pour le réseau d’hôpitaux à Al-Qods-Est. Ces fonds iront à des projets prioritaires ailleurs”, a ajouté la même source.
Cette décision a été qualifiée de “chantage politique” par l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui a souligné qu’elle allait à l’encontre de “la décence humaine et la morale”.
“En supprimant des fonds vitaux pour des hôpitaux à Al-Qods-est, comme l’hôpital Augusta-Victoria et l’hôpital ophtalmologique Saint-Jean, le gouvernement américain menace de provoquer de l’instabilité et de nuire gravement à des milliers de patients palestiniens”, a affirmé Hanane Achraoui, une responsable de l’OLP. De son côté, le gouvernement palestinien de consensus national a condamné cette décision, qui constitue, selon son porte-parole, Yusuf Al-Mahmoud, une nouvelle étape dans la partialité de l’administration américaine sous Donald Trump en faveur de l’occupation israélienne. Il a souligné que l’administration américaine tente de faire pression sur le gouvernement et le peuple palestiniens pour accepter d’échanger les constants nationaux par de l’argent.
Yusuf Al-Mahmoud a ajouté que la décision de l’administration américaine de réduire les aides présentées aux hôpitaux d’Al-Qods-est, qui subissent de graves souffrances sous l’occupation, révèle la fausseté des allégations de Trump et de l’occupation concernant la tragédie de la bande de Gaza qui s’est produit en raison du blocus israélien depuis 11 ans.
Le porte-parole du gouvernement palestinien a renouvelé les appels à la communauté internationale, aux institutions mondiales des droits de l’homme et humanitaires d’intervenir sérieusement afin d’arrêter et d’interdire ces agressions et ces excès contre les intérêts du peuple palestinien.

Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER