Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Alors que Berlin et Pékin appellent à la retenue

Donald Trump fait monter la tension avec Pyongyang

© D.R.

Le président américain fait monter d’un cran, hier, la tension dans la guerre rhétorique à laquelle se livrent Washington et Pyongyang autour des programmes balistique et nucléaire coréens.

Redoublant de virulence face à la Corée du Nord, Donald Trump a de nouveau menacé hier d’employer la force contre la Corée du Nord, affirmant que les options militaires “sont en place” et “prêtes à l'emploi”. “Les solutions militaires sont maintenant complètement en place, et prêtes à l’emploi, si la Corée du Nord se comporte imprudemment”, a déclaré le président américain sur son compte Twitter. “J’espère que Kim Jong-Un trouvera une autre voie !”, a-t-il ajouté. Le président US avait estimé la veille qu’ “il est grand temps que quelqu’un parle haut et fort pour les habitants de notre pays et les habitants d’autres pays”, alors que l’Allemagne et la Chine ont appelé à la retenue. Interrogé sur d'éventuelles frappes préventives, le locataire de la Maison Blanche est resté évasif. Il s’est contenté de dire : “Nous nous préparons à de nombreux scénarios différents”, avant d’ajouter : “Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit - ne serait-ce qu’en songeant à attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous-mêmes - ils devront vraiment s’inquiéter.” Réaffirmant que la Chine, principal partenaire économique de Pyongyang, pouvait “faire beaucoup plus” pour mettre la pression sur le régime de Kim Jong-Un, Donald Trump a affiché sa conviction que les lignes allaient bouger sur ce front. “Ils savent ce que j’en pense. Cela ne va pas continuer comme ça”, a-t-il assuré. Contrairement au président US, son secrétaire d’État à la Défense Jim Mattis, a semblé plus prudent en affirmant que “l’effort américain est porté par la diplomatie”, tout en mettant en garde contre le scénario “catastrophique” d’un conflit armé. Ces réactions interviennent suite à la présentation par Pyongyang de son projet détaillé pour tirer quatre missiles au-dessus du Japon vers le territoire américain de Guam, avant-poste stratégique des forces américaines dans le Pacifique sur la route de l’Asie. Cela constituera “un avertissement crucial aux États-Unis”, a prévenu la Corée du Nord. Cette guerre rhétorique entre les États-Unis et la Corée du Nord alimente les craintes d'une erreur de calcul qui aurait des conséquences catastrophiques sur la péninsule coréenne et au-delà. Pour rappel, Pyongyang a mené deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), qui mettent une bonne partie du continent américain à sa portée. Ceci étant, l’Australie a apporté hier matin son soutien aux États-Unis en cas d’attaque nord-coréenne. De son côté la Chine a enjoint hier aux États-Unis et à la Corée du Nord de “faire preuve de prudence” et d’“agir plus activement” pour désamorcer “une situation tendue”, après une nouvelle escalade verbale entre Washington et Pyongyang. “Nous appelons toutes les parties à faire preuve de prudence dans leurs mots et leurs actions, et à agir davantage pour apaiser les tensions”, a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un communiqué.


Merzak T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER