Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

États-Unis - Palestine

Donald Trump renouvelle ses menaces

Donald Trump et Benjamin Natanyahu, lors de leur récente rencontre au forum économique mondial à Davos, Suisse. © D.R.

Après avoir gelé des fonds destinés à l’agence de l’ONU chargé de l’aide aux réfugiés palestiniens, le président US revient à la charge en menaçant cette fois-ci de couper net l’aide américaine aux Palestiniens s’ils ne revenaient pas aux négociations de paix.

Le ton est encore monté, jeudi, entre Donald Trump et les Palestiniens, avec les nouvelles menaces américaines d’opérer de nouvelles coupes dans les aides fournies par les États-Unis. “Ils nous ont manqué de respect la semaine dernière en refusant de recevoir notre excellent vice-président Mike Pence”, a déclaré Donald Trump, lors d’une chaleureuse rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Forum économique mondial de Davos, en Suisse. “Nous leur avons donné des centaines de millions, et cet argent ne sera plus versé à moins qu’ils ne s’assoient et négocient la paix”, a-t-il ajouté. La réplique palestinienne est venue de Hanane Achraoui, la haute responsable de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui a rétorqué au président US que “refuser de rencontrer votre oppresseur, ce n’est pas manquer de respect, c’est se respecter soi-même”. Même son de cloche chez le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, qui a de nouveau rejeté toute tractation sous médiation américaine tant que les États-Unis ne reviendraient pas sur la décision annoncée le 6 décembre de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël. “L’administration américaine continue à s’exclure de la table des négociations si elle ne revient pas sur sa décision de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël”, a-t-il déclaré à l’agence “AFP”. Plus virulent, le secrétaire général de l’OLP Saëb Erekat a tout simplement accusé le président Trump de se livrer à un chantage et de punir le peuple palestinien. “Le président Trump pourrait acheter beaucoup de chose avec son argent, mais il ne pourra pas acquérir la dignité de notre nation”, a-t-il martelé dans un communiqué. Pendant ce temps, Benjamin Netanyahu indique être prêt pour la paix, à l’issue de sa rencontre avec le chef de l’État US. “Je lui ai réaffirmé ma volonté, et la volonté d'Israël d’engager un effort pour parvenir à la paix avec les Palestiniens”, a déclaré le Premier ministre israélien. Obstiné, Donald Trump estime que “le sujet le plus difficile des discussions était Jérusalem. Nous avons retiré Jérusalem (des pourparlers), donc nous n’avons plus à en discuter”, avant d’ajouter : “Nous avons une proposition de paix. C’est une excellente proposition pour les Palestiniens (...) nous allons voir ce qu’il se passe”. Sûr de lui, il a ajouté que “les Israéliens veulent faire la paix et j’espère que les Palestiniens veulent faire la paix. S’ils le souhaitent, tout le monde sera satisfait au final”. De son côté, l’ambassadrice américaine à l’ONU Nikki Haley s’en est pris, jeudi, à Mahmoud Abbas l’accusant de manquer de courage. “Nous n’allons pas courir après une gouvernance palestinienne qui n’a pas ce qu’il faut pour parvenir à la paix”, a-t-elle déclaré, car selon elle “pour obtenir des résultats historiques, nous avons besoin de dirigeants courageux”.


Merzak T./Agences
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER