Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Réplique des Palestiniens au chantage financier de Trump

El-Qods “n'est pas à vendre”

Nabil Abou Roudeina, porte-parole officiel de l’Autorité palestinienne. ©D. R.

Les États-Unis ont toujours eu recours au chantage financier pour faire plier la direction palestinienne. Mais cette fois-ci, les Palestiniens ont décidé de ne pas se laisser faire.

La Présidence palestinienne a réagi hier au chantage exercé par Washington de couper les financements accordés par les États-Unis à la Palestine, affirmant que Ramallah ne cèdera pas sur le statut d’El-Qods occupée. “Jérusalem est la capitale éternelle de l'État de Palestine et n'est pas à vendre pour de l'or ou des milliards”, a affirmé à l'AFP Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la Présidence palestinienne, suite à un tweet du président des États-Unis, Donald Trump, dans lequel il menaçait de couper les financements à la Palestine si elle refusait de reprendre les discussions de paix avec l’occupant israélien. “Nous ne sommes pas opposés à reprendre des négociations, mais elles doivent être fondées sur le droit international et les résolutions (de l'ONU) qui ont reconnu un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale”, a ajouté le porte-parole, cité par les médias locaux et repris par les agences de presse. M. Trump a menacé mardi soir de couper l'aide financière des États-Unis aux Palestiniens, quelques semaines après avoir reconnu El-Qods occupée comme capitale d’Israël, provoquant un flux de dénonciation international. “Nous payons les Palestiniens des centaines de millions de dollars par an sans reconnaissance ou respect” de leur part, a tweeté le président américain. “Puisque les Palestiniens ne sont plus disposés à parler de paix, pourquoi devrions-nous leur verser des paiements massifs à l'avenir?”, a-t-il encore ajouté, tentant ainsi de détourner l’attention sur le statut d’El-Qods et une décision qui risque de remettre en cause définitivement des décennies de discussions en faveur de la paix et de la solution de deux États. Le mouvement palestinien Hamas a lui aussi dénoncé “un chantage politique minable qui reflète la conduite barbare et immorale américaine”, a affirmé dans un communiqué le porte-parole de l'organisation, Fawzi Barhoum, repris par l’AFP. Pour rappel, les États-Unis ont versé, en 2016, 319 millions de dollars (264 millions d'euros) d'aide aux Palestiniens via leur agence de développement (USAID), selon des chiffres disponibles sur le site de l'agence. À cela s'ajoutent 304 millions de dollars d'assistance versés par Washington aux programmes de l'ONU dans les Territoires palestiniens. Donald Trump n'a pas précisé à quelles aides il faisait spécifiquement référence dans son tweet. Par ailleurs, devant les agissements d’Israël à El-Qods occupée, depuis l’annonce de la décision de Trump le 6 décembre 2017, le gouvernement palestinien a lancé hier un appel urgent à la communauté internationale pour intervenir et y mettre fin. “La pratique des rituels du mariage par les colons dans la mosquée sainte et leur profanation de ce lieu saint, est une provocation des sentiments du peuple palestinien”, a dénoncé le porte-parole du gouvernement palestinien, Yusuf Al-Mahmoud, dans un communiqué repris par l’agence de presse officielle Wafa. “Les violations des colons et des soldats israéliens ne changent pas l’attachement des Palestiniens à défendre leur ville sainte et son identité arabe”, a-t-il dit, soulignant que “l’armée israélienne protège le vandalisme des groupes des colons dans la ville de Jérusalem et la mosquée d’Al-Aqsa, ce qui entraîne plus de tension et pousse la région à une guerre religieuse”.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Argaz le 04/01/2018 à 19h53

Que les palestiniens se ressoudent pour retrouver de la sérénité en union pour faire face au comportement abjecte et des Etats arabes et de l'administration américaine. L'honneur ne se monnaie pas, il se préserve en le respectant. Qu'ils sachent (Les palestiniens) au moins que les algériens qui les soutiennent n'y renonceront pas de sitôt tant que la rivière n'a pas encore regagné son lit. Cordialement.

Commentaires
1 réactions