Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Dans sa feuille de route aux ambassadeurs français

Emmanuel Macron veut “émanciper” l’Europe des États-Unis

Le président de la République française, Emmanuel Macron. ©D. R.

Annonçant pour bientôt un projet de renforcement de la sécurité en Europe, laquelle, selon lui, ne peut plus reposer uniquement sur les États-Unis, le président français veut garantir la souveraineté de l’Europe.

S’adressant hier aux représentants diplomatiques de la France à travers le monde, auxquels il a transmis sa feuille de route, le chef de l’État français a mis l’accent sur le renforcement de la sécurité en Europe, estimant qu’elle ne peut plus reposer uniquement sur les États-Unis. Dans cette optique, il s’apprête à présenter “dans les prochains mois” un projet, car considérant que “l’Europe ne peut plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis. C’est à nous aujourd'hui de prendre nos responsabilités et de garantir la sécurité et donc la souveraineté européenne”. Emmanuel Macron a déclaré : “Nous devons tirer toutes les conséquences de la fin de la guerre froide”, tout en précisant souhaiter le lancement d’une “réflexion exhaustive sur ces sujets avec l’ensemble de nos partenaires européens et donc avec la Russie”. Toutefois, le locataire de l’Élysée a conditionné cette option par des “progrès substantiels vers la résolution de la crise ukrainienne, tout comme le respect du cadre de l’OSCE” (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), lesquels, a-t-il souligné, “seront, bien entendu, des conditions préalables à des avancées réelles avec Moscou”. Il n’en demeure pas moins, a-t-il ajouté : “Cela ne doit pas nous empêcher de travailler dès maintenant entre Européens et je compte sur vous pour cela.” Pour lui, si “les alliances ont aujourd’hui encore toute leur pertinence, (...) les équilibres, parfois les automatismes, sur lesquels elles s’étaient bâties sont à revisiter”. Ainsi, dans le but de “revisiter l'architecture européenne de défense et de sécurité”, Emmanuel Macron entend lancer “un dialogue rénové sur la cyber-sécurité, les armes chimiques, les armements classiques, les conflits territoriaux, la sécurité spatiale ou la protection des zones polaires, tout particulièrement avec la Russie”. Sur la crise libyenne, le président français a réaffirmé sa détermination à faire avancer l’accord conclu en mai à Paris entre les différents acteurs libyens, qui prévoit notamment d'organiser des élections en décembre. “Je crois très profondément à la restauration de la souveraineté libyenne (...) Dans ce pays devenu le théâtre de tous les intérêts extérieurs, notre rôle est de réussir à faire cheminer l'accord de Paris de mai dernier”, a-t-il déclaré. Quant à l’autre question brûlante de l’actualité, en l’occurrence la Syrie, Emmanuel Macron a jugé “alarmante” la situation dans ce pays, où, a-t-il estimé, le régime “menace de créer une nouvelle crise humanitaire dans la région d’Idleb”, la dernière zone contrôlée par les rebelles. Il a appelé à “renforcer encore la pression sur le régime et ses alliés” pour une solution politique au conflit. “La situation est aujourd’hui alarmante car le régime menace de créer une nouvelle crise humanitaire dans la région d’Idleb et ne montre jusqu'à présent aucune volonté pour négocier la moindre transition politique”, a souligné le président français. “Cela implique de renforcer encore la pression sur le régime et ses alliés et j’attends à cet égard beaucoup de la Russie et de la Turquie compte tenu de leur rôle et de leurs engagements pris”, a-t-il ajouté.

Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER