Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Attentat lors d’un meeting du Premier ministre

Éthiopie : 83 blessés dans une explosion à Addis-Abeba

Au moins 83 personnes ont été blessées, dont six dans un état critique, après l'explosion d'une grenade lancée au milieu d'une foule immense venue écouter le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed dans le centre d'Addis Abeba, déclenchant un mouvement de panique. Devant des dizaines de milliers de personnes réunies sur la place Meskel, M. Abiy venait de finir son discours et saluait la foule quand l'explosion s'est produite, provoquant un mouvement de foule vers l'estrade et des scènes de confusion, a constaté un journaliste de l'AFP. Le Premier ministre a quitté précipitamment les lieux sain et sauf. Son chef de cabinet Fitsum Arega a indiqué peu après 13h00 (10h00 GMT) que 83 personnes avaient été blessées, dont six se trouvaient dans un état critique, selon les informations recueillies par le gouvernement de sources policière et hospitalière. Un peu plus tôt, le Premier ministre, dans une adresse télévisée, avait fait état de plusieurs morts. M. Abiy a estimé que l'incident avait été planifié par des groupes cherchant à discréditer le rassemblement et son programme de réformes. “Les gens qui ont fait ça appartiennent à des forces opposées à la paix. Vous devez arrêter de faire ça. Vous n'avez pas réussi dans le passé et vous ne réussirez pas dans le futur”, a lancé M. Abiy. M. Arega a précisé que l'explosion avait été provoquée par une grenade et qu'elle était le fait de personnes - qu'il n'a pas identifiées - “dont le cœur est rempli de haine”. Il s'agissait du premier discours public à Addis Abeba de M. Abiy, 41 ans, depuis sa nomination en avril. Depuis sa prise de fonctions, après plus de deux années de manifestations antigouvernementales ayant coûté son poste à son prédécesseur Hailemariam Desalegn, M. Abiy a impulsé des changements majeurs, libérant nombre d'opposants emprisonnés et initiant une libéralisation de l'économie. Il a aussi décidé de mettre un point final au différend avec l'Érythrée et opéré un important remaniement de responsables sécuritaires.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER