Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

32 tués et 5 000 blessés par les tirs israéliens

Gaza : les Palestiniens à la merci des soldats israéliens

En quatre semaines de manifestations à la frontière de Gaza avec Israël dans le cadre de la “Grande Marche de retour”, qui a débuté le 30 mars qui coïncide avec le Jour de la Terre, et devrait atteindre son paroxysme le 15 mai, 32 Palestiniens ont été tués et 5 000 blessés par les tirs de l’armée israélienne contre zéro victime israélienne. Selon l’agence Wafa, environ 10 000 Palestiniens se sont rassemblés à la barrière frontalière pour le quatrième vendredi consécutif. À la fin de la journée, les tireurs d’élite israéliens ont tué quatre Palestiniens, dont Mohammad Ayyoub, 15 ans, de Jabalya, blessé par balle à la tête. 729 ont été blessés, dont 45 enfants, parmi lesquels 156 ont été touchés par de vraies balles, quatre d’entre eux dans un état critique avec environ 20 balles dans le cou et la tête, selon le rapport du ministère de la Santé. L’ONU et la communauté internationale ont condamné l'utilisation par Israël de force excessive contre les manifestants civils palestiniens, mais sans plus. Le coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nikolaï Mladenov, a exprimé son indignation face au meurtre de l'enfant Ayyoub, et a appelé à une enquête. De son côté, Nabil Abu Roudeina, le porte-parole présidentiel palestinien, a déclaré vendredi que nous allons de nouveau au Conseil de sécurité de l’ONU pour demander la protection internationale de notre peuple palestinien, qui est soumis à des attaques brutales répétées par l'occupation. Il a ajouté que l'occupation continue ses attaques répétées contre le peuple palestinien, par la poursuite des meurtres de dizaines de milliers de citoyens dans la bande de Gaza, entraînant des dizaines de martyrs et des milliers de blessés. Nabil Abu Roudeina a dénoncé la politique israélienne de judaïsation de Jérusalem, les arrestations et la confiscation de terres, sans oublier les attaques des colons en Cisjordanie, les incendies des lieux de culte et les graffitis racistes. Par conséquent, la démarche politique palestinienne dans la prochaine phase se concentrera sur la demande de fournir une protection au peuple palestinien. “La communauté internationale doit agir pour mettre fin à l'agression contre notre peuple”, a-t-il martelé car “ces actions israéliennes représentent une menace non seulement pour le peuple palestinien, mais aussi pour le droit international qu'Israël viole quotidiennement”.

Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER