Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Pékin accuse Washington de détruire le commerce mondial

Guerre commerciale : nouvelles taxes américaines contre la Chine

Près de 250 milliards de produits chinois importés aux États-Unis concernés par les nouvelles taxations. © D.R

La surenchère américaine contre la Chine et sur ses alliés européens en matière de commerce a déstabilisé les marchés et accentué le climat d’incertitudes économiques dans le monde.

Washington a annoncé dans la nuit de mardi à hier l’élaboration d’une nouvelle liste de produits importés de Chine qui seront taxés dès septembre pour un montant de 200 milliards de dollars, selon un communiqué du représentant américain au Commerce américain (USTR) Robert Lighthizer.
“Depuis plus d'un an, l'administration Trump a patiemment demandé à la Chine de mettre fin à ses pratiques déloyales, d'ouvrir ses marchés et de se livrer à une concurrence basée sur les forces du marché”, a-t-il déclaré. “Malheureusement, la Chine n'a pas changé de comportement (...) et celui-ci menace l'avenir de l'économie américaine. Plutôt que de répondre à nos préoccupations légitimes, la Chine a commencé à prendre des mesures de rétorsion contre des produits américains. De telles actions sont injustifiables”, a-t-il accusé. La réaction chinoise ne s’est pas fait attendre.
Hier, Pékin a estimé que “ces hausses mutuelles de droits de douane à grande échelle entre la Chine et les États-Unis conduiront inévitablement à détruire le commerce sino-américain”, ont rapporté les agences de presse.
“Ces façons de faire perturbent de fait le cours de la mondialisation économique et détruisent l'ordre économique mondial”, a encore indiqué Pékin, par la voix de son vice-ministre du Commerce, Li Chenggang. “C'est un moment un peu chaotique pour le commerce international”, a déclaré Li Chenggang. “Les entreprises des deux pays vont subir des pertes. Personne ne sort vainqueur d'une guerre commerciale. Coopérer est la seule option correcte pour la Chine et les États-Unis”, a-t-il plaidé.
Pour rappel, les États-Unis ont annoncé plusieurs listes de tarifs douaniers sur les produits importés de Chine, dont la dernière en date remonte à vendredi dernier. Les nouveaux tarifs douaniers sont de l’ordre de 25% sur 34 milliards d’importations chinoises. Au total, ce sont 250 milliards de produits chinois importés aux États-Unis qui pourraient désormais être touchés, 16 milliards venant s'ajouter aux 34 milliards initiaux puis encore les 200 milliards annoncés mardi. Donald Trump a d'ores et déjà menacé de ne pas s'arrêter là et de frapper plus de 400 milliards d'importations chinoises. Celles-ci ont représenté dans leur ensemble 505 milliards de dollars en 2017 et le solde des échanges entre les deux pays s'est traduit l'an dernier par un déficit de 375 milliards de dollars aux dépens des États-Unis. S'y ajoutent les taxes de 10% sur les importations d'aluminium et de 25% sur celles d'acier qui visent la Chine et d'autres pays relevant de l’Union européenne, à leur tête l’Allemagne. Cette guerre commerciale a d’ailleurs envenimé les relations entre les États-Unis et leurs alliés européens, mais aussi avec le voisin canadien.


Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER