Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Solution au conflit du Sahara Occidental

Horst Köhler veut-il impliquer l’UA ?

 Les récentes rencontres entre l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst Köhler, le Tchadien Moussa Faki Mahamat et le prochain de l’Union africaine, le chef de l’État rwandais, Paul Kagamé, qui assumera la présidence de l’instance continentale à partir de la fin de ce mois, donnent un aperçu de la stratégie du diplomate allemand. Tout laisse penser qu’il envisage d’impliquer l’Union africaine dans sa recherche d’une solution à ce conflit. La rencontre de l’émissaire onusien avec le président du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, l’Algérien Smaïl Chergui, conforte cette hypothèse. Reste à savoir quelle sera la réaction du Maroc, qui a toujours veillé à tenir l’UA à l’écart de ce conflit car estimant qu’il relève de la seule ONU et de son Conseil de sécurité.


M. T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 16/01/2018 à 12h32

Le Sahara occidental fait partie intégrante de l'Afrique donc il appartient à l'UA de gérer ce litige étant précisé que les marocains sont très pauvres et leur Roi d'opérette capte déjà toutes les richesses pour sa tête par conséquent pour le Sahara occidental, il ne fera rien de bon si ce n'est qu'il transformera des citoyens en esclaves ou serviteurs.

Commentaires
1 réactions