Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Guerre contre l’État islamique

Importante réunion de la coalition internationale à Québec


La coalition internationale contre l’État islamique (Ei/Daech), menée par les États-Unis, tiendra aujourd’hui une importante réunion dans la ville de Québec au Canada. Ce sommet international se veut une halte pour faire le point sur le combat engagé contre le nébuleux État islamique. La rencontre qui se tiendra à huis clos regroupera les représentants de plusieurs pays impliqués dans la coalition internationale formée en 2014, comme le Canada, l’Australie, la France, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, la Jordanie, etc. Le général américain à la retraite John Allen qui dirige la coalition internationale sera de la partie, selon l’agence Reuters. Les observateurs s’attendent à ce que le sommet de Québec mette l’accent sur des aspects plus politiques que militaires de lutte contre l’État islamique. Les hauts responsables de la coalition anti-Daech s’attarderont sur les résultats obtenus dans cette guerre et les voies et moyens pour améliorer l’efficacité de la mission drivée par les États-Unis. Le sommet sera coprésidé par le Canada, les États-Unis et l’Irak, selon un communiqué rendu public, mardi, par le département canadien des Affaires étrangères, qui précise que le Canada “prend des mesures pour faire échec aux activités barbares et aux ambitions expansionnistes de l’État  islamique en participant aux frappes aériennes de la coalition et en collaborant avec ses partenaires afin d’endiguer le flot de combattants étrangers, de couper les sources de financement de l’État islamique et de réfuter la propagande terroriste”. “L’État islamique représente toujours une grave menace pour la sécurité régionale et mondiale, et une menace directe pour les citoyens canadiens au Canada et à l’étranger”, a indiqué le chef de la diplomatie canadien, Rob Nicholson. Plusieurs jeunes Canadiens ont rejoint l’État islamique en Syrie, en transitant par la Turquie dont les frontières avec la Syrie sont devenues des passoires pour les nouvelles recrues des terroristes islamistes.

Y. A.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER