Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Tunisie

Interpellation de 31 candidats à l’immigration clandestine

Les gardes-côtes tunisiens ont intercepté au moins 31 candidats à l’immigration clandestine près des côtes de Sfax, a rapporté la presse locale, citant des sources officielles. “Les unités des gardes de la région de Sfax ont intercepté et arrêté 31 personnes, dont l’âge varie entre 16 et 52 ans, originaires de Sidi Bouzid et de Monastir, au niveau des côtes de l’île de Kerknah”, lit-on dans le quotidien local Al-Chourouk. Après enquête, les candidats à l’immigration clandestine avaient fini par avouer leur intention de partir avec d’autres groupes de personnes en Italie. Depuis quelques semaines, le flux des candidats à l’immigration clandestine a repris en Tunisie, selon plusieurs sources, même si les autorités se refusent de communiquer les vrais chiffres. La plupart des personnes interpellées sont originaires des villes tunisiennes de l’intérieur, où le chômage fait des ravages et les chances d’obtenir un emploi stable sont minimes, dans un contexte de crise économique difficile dans ce pays en phase de reconstruction.


L. M.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 03/04/2018 à 13h52

Il y a 07 millions d'africains qui veulent venir en Europe. Restez chez vous, Ben Ali a croqué le magot à Dubaï et maintenant voilà qu'il nous envoie ces chômeurs et feignants ainsi que des postulants aux escroqueries aux sentiments( mariage gris). Demandez donc des milliards aux saoudiens pour développer la Tunisie.

Commentaires
1 réactions