Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Outre la poursuite des projets d’occupation des territoires

Israël : arrestation arbitraire de 3 533 Palestiniens en six mois

Pas moins de 651 enfants arrêtés durant le premier semestre 2018.© D.R

En faisant son meilleur moyen de répression, l’armée israélienne recourt à tout bout de champ aux arrestations de citoyens palestiniens pour réprimer leurs aspirations à la liberté.  

Les institutions palestiniennes des prisonniers et des droits de l’homme ont indiqué hier que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté 3 533 citoyens palestiniens dans territoires palestiniens occupés durant le premier semestre de l’année 2018. On retrouve dans cette longue liste 651 enfants, 63 femmes et 4 journalistes. Ces mêmes sources ont révélé à l’agence de presse palestinienne Wafa que le nombre des prisonniers dans les prisons israéliennes atteint 6000, dont 61 femmes, parmi elles 6 mineures. On apprend que le nombre d’enfants détenus dans les geôles israéliennes a atteint 350. De plus, les autorités israéliennes d’occupation ont publié 502 ordres de détention administrative, y compris 197 nouveaux ordres, depuis le début de cette année, sachant que le nombre des détenus administratifs est 430. Ces institutions palestiniennes ont précisé que les autorités d’occupation israéliennes ont arrêté 449 personnes durant le mois de juin 2018, dont 117 à El-Qods occupée seulement. Dans le cadre de cette politique de répression, 17 Palestiniens ont été arrêtés hier en Cisjordanie. Le Club du prisonnier palestinien a précisé dans un communiqué rendu public hier que les forces d’occupation ont mené plusieurs incursions à Ramallah, El-Bireh, Jénine, Naplouse, Qalqilya, El-Khalil. Les autorités israéliennes, qui ont procédé à l’ouverture de la porte des Maghrébins sur l’esplanade des mosquées à El-Qods occupée, ont surtout permis aux colons juifs d’envahir l’esplanade de la mosquée El-Aqsa. Le directeur général du département des Waqfs à El-Qods occupée, Azzam El-Khatib, a affirmé que 27 colons ont pu investir la mosquée El-Aqsa appuyés par des éléments de la police et des forces spéciales lourdement armés. Par ailleurs, les institutions palestiniennes des prisonniers et des droits de l’homme ont tenu à dénoncer la politique de négligence médicale appliquée par l’administration des prisons israéliennes contre les prisonniers, qui cause la dégradation de leur état de santé. Ces sources rappellent que le nombre des détenus palestiniens morts dans les prisons israéliennes en raison de la négligence médicale a atteint 61, depuis 1967. Le directeur du centre palestinien des études et des documentations de l'Organisation de libération de la Palestine, Abdullah al-Hourani, a dévoilé hier dans un rapport que dans le premier trimestre de l’année 2018 les autorités israéliennes ont augmenté leurs agressions contre les palestiniens et leurs propriétés dans la Cisjordanie occupée, El-Qods et la bande de Gaza, où 177 Palestiniens sont tombés en martyrs et 20 000 autres ont été blessés par l’armée d’occupation. Ainsi, 232 maisons et installations palestiniennes ont été détruites par l’occupation dans le premier trimestre de l’année 2018 et 12 000 dounams (1 dounam = 1000 m2) des territoires palestiniens dans la ville d’El-Qods ont été confisqués par l’occupation.


Merzak Tigrine

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER