Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Palestine occupée

Israël examine une loi pour annexer des colonies en Cisjordanie

Colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. © D.R

Même si la conjoncture lui est défavorable sur le plan international, l’occupant israélien s’apprête à faire voter, dimanche prochain, le projet de loi pour imposer la règle de l’occupation progressive en Cisjordanie.

Fidèles à leur politique du fait accompli, les dirigeants israéliens sont sur le point de faire aboutir leur projet de loi qui permettra à l’État hébreu d’annexer les colonies sauvages en Cisjordanie occupée. Selon plusieurs sources israéliennes, le comité ministériel israélien chargé de la législation votera, dimanche prochain, cette loi.
Rappelons que ce vote devait avoir lieu dimanche passé, mais avait été reporté à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a préféré attendre que les États-Unis dévoilent leur nouveau plan de paix. Ceci étant, les faits sont là, et Israël en est à l’ultime étape de ce projet, dont la résolution a été adoptée le 31 décembre 2017 à l’unanimité par 1500 membres du Likoud, le parti de Netanyahu.
Cette résolution des responsables élus du Likoud va permettre la libre construction (dans les colonies sauvages) et l’application de la législation israélienne à tous les secteurs de colonies en Cisjordanie. Du côté de Washington, le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Raffel, a démenti, lundi soir, que les États-Unis en aient été informés. “Les États-Unis et Israël n’ont jamais discuté d’une telle proposition, et le Président reste focalisé sur son initiative de paix israélo-palestinienne”, a déclaré M. Raffel. Il a pris le soin de préciser que “les informations selon lesquelles les États-Unis ont discuté avec Israël d’un plan d’annexion de la Cisjordanie sont fausses”. Il n’en demeure pas moins que Netanyahu a déclaré de son côté dans la même journée qu’il discutait depuis quelque temps avec l’administration américaine d’une annexion des implantations. “Au sujet de l’application de la souveraineté israélienne (aux implantations), je peux vous dire que ça fait quelque temps que j’en parle avec les Américains”, a affirmé Netanyahu devant les députés de son parti.
Réagissant à ces nouvelles manœuvres israéliennes, le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, a averti que de telles mesures ne pouvaient que conduire à plus de tensions et d’instabilité. “Elles élimineront tous les efforts de la communauté internationale visant à sauver le processus politique”, a-t-il souligné.
Le président de l’Autorité palestinienne a estimé, quant à lui, que “ce vote du Likoud n’aurait jamais eu lieu sans le soutien total de l’administration américaine”. Le numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erekat, a fait remarquer de son côté qu’en l’espace de trois mois, l’administration Trump avait reconnu El-Qods comme la capitale d’Israël, suspendu des dizaines de millions de dollars d’aide à l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens et que maintenant elle encourageait le vol organisé de terres en acceptant l’annexion.
Reste à savoir maintenant si les États-Unis, qui ont démenti avoir été informés de la procédure engagée par le gouvernement Netanyahu pour annexer les colonies sauvages en Cisjordanie, vont laisser faire l’État hébreu comme cela a été le cas par le passé.          

                                                               
Merzak Tigrine
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER