Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

1 143 Palestiniens blessés par balles réelles à Ghaza vendredi

Israël ignore les condamnations internationales

Pour le sixième vendredi consécutif, l’armée israélienne a blessé plus d’un millier de Palestiniens, qui manifestaient pacifiquement à la frontière de la bande de Ghaza avec l’État hébreux dans le cadre de la célébration de la “Nakba”. En effet, 1 143 Palestiniens ont été blessés par les balles réelles des soldats israéliens, en plus de nombreux CAS d’asphyxie par gaz lacrymogène. Selon le correspondant de l’agence de presse Wafa, citant des sources de l’hôpital de la ville de Khan Younes au sud de la bande, un Palestinien a été blessé au pied par des balles tirées par les soldats israéliens stationnés derrière les monticules de sable sur la ligne frontalière. Encore une fois, des centaines de Palestiniens ont été les cibles des forces israéliennes qui tiraient de vraies balles et des bombes de gaz lacrymogène, notamment près de la barrière de séparation à l’est de la ville de Jabaliya au nord de la bande et à l’est du camp Al Breij au centre de la ville de Rafah, au sud de la bande de Ghaza. Il y a lieu de noter que la manifestation de ce vendredi a été placée sous le slogan “Vendredi des travailleurs palestiniens”. Les manifestations ont eu lieu également à Hébron, où plusieurs civils palestiniens ont été asphyxiés par les bombes assourdissantes et de gaz lacrymogène tirées par forces d’occupation israéliennes à Bab al-Zawiya, au centre de la ville d’Hébron. À signaler que trois journalistes palestiniens ont été blessés par les balles des forces israéliennes d’occupation, alors qu’ils couvraient les marches du retour à l’est de Khan Younes, au sud de la bande de Ghaza. Par ailleurs, des dizaines de citoyens du camp d’Arroub au nord d’Hébron ont organisé un sit-in contre la décision de l’administration américaine de réduire les services fournis à l’UNRWA. Rappelons que quarante-neuf manifestants palestiniens ont été tués par les forces d’occupation israéliennes depuis le début le 30 mars dernier de ce mouvement de protestation revendiquant le droit des Palestiniens à retourner sur les terres desquelles ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création d’Israël en 1948.


Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER