Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Certains sont emprisonnés depuis quinze ans

Israël : les détenus palestiniens boycottent leur procès

Les détenus administratifs palestiniens poursuivaient hier, pour le cinquième jour consécutif, le boycott des tribunaux militaires de l’occupation israélienne, en protestation contre la pratique israélienne de “la détention administrative”. Dans un communiqué de presse rapporté, hier, par l’agence Wafa, les détenus palestiniens ont affirmé qu’ils poursuivraient le boycott des tribunaux militaires de l’occupation, pour montrer au monde que les tribunaux israéliens sont des tribunaux illégaux. La même source souligne que les autorités israéliennes ont renouvelé la détention administrative contre plusieurs prisonniers pour 10 fois, et certains prisonniers ont passé plus de 15 ans dans les prisons israéliennes sous la détention administrative. Pour rappel, la détention administrative est l’arrestation et la détention d’une personne par l’autorité militaire israélienne, sans inculpation ni jugement, pour une durée inconnue et renouvelable indéfiniment. Pour le Club du prisonnier palestinien, cette mesure bafoue le droit des détenus à un procès équitable et Israël l’utilise pour des “raisons de sécurité”. “Le boycott des tribunaux militaires israéliens par les détenus administratifs est une mesure pratique signifiant la non-reconnaissance de ces tribunaux et de ne pas s’incliner devant eux, et vise à faire pression pour l’arrêt de la détention administrative”, a déclaré Abdullah Zagari, un porte-parole du Club du prisonnier palestinien. Ce dernier a indiqué que les 450 prisonniers administratifs palestiniens incarcérés dans les geôles israéliennes boycottent les tribunaux militaires de l’État hébreu pour protester contre leur maintien en détention sans qu’aucune accusation soit portée contre eux. Abdullah Zagari a également affirmé que “la bataille menée par les détenus administratifs intervient après qu’ils aient beaucoup souffert du manque de moyens pour arrêter cette politique israélienne”.  


Merzak T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER