Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

L’agence onusienne apporte une aide précieuse aux réfugiés palestiniens

Israël : Netanyahu veut fermer l’UNRWA

Le gouvernement israélien d’occupation continue sa campagne de sabotage de toute chance de paix avec la Palestine, dans la continuité de la décision du président des États-Unis de reconnaître El-Qods occupée comme capitale d’Israël, en appelant hier au démantèlement de l’Agence des Nations unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA). “L'existence même de l'UNRWA perpétue le problème des réfugiés palestiniens ainsi que le narratif du soi-disant droit du retour dont l'objectif réel est la destruction de l'État d'Israël”, a déclaré hier le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors du Conseil des ministres hebdomadaire, a rapporté l’AFP.  “C'est pourquoi il est temps de démanteler l'UNRWA et de fusionner ses activités avec celles du Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR)”, a-t-il ajouté, en lendemain de la publication d’information faisant état du gel de l’aide américaine à l’UNRWA d’une valeur de 125 millions de dollars, malgré le démenti de Washington qui a du mal à convaincre. Ce nouvel appel de Netnyahu à fermer l’UNRWA n’est pas le premier et participe d’une camapgne de sape de tout effort de paix avec la Palestine et dans la région pouvant déboucher à la solution à deux États que Tel-Aviv combat de tous ses moyens, avec évidemment la complicité active de Washington, notamment depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. D’ailleurs, le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné vendredi cette campagne israélo-américaine contre l’UNRWA, expliquant dans un communiqué que “l'harmonie actuelle entre les États-Unis et Israël vise à résoudre les questions du statut final, y compris Jérusalem, la terre, les frontières et les réfugiés, en utilisant le pouvoir de l'occupation”. Et de préciser “qu’Israël veut imposer des solutions aux Palestiniens et aux Arabes en considérant l'expansion coloniale comme une réalité et un problème non négociable”, lit-on encore sur l’agence de presse palestinienne Wafa.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER