Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

La Knesset propose une loi pour annexer des colonies en Cisjordanie

Israël veut absorber ce qui reste de la Palestine

La Knesset en faveur d’un nouveau plan d’expansion en territoire palestinien. © D.R.

La politique expansionniste d’Israël en Palestine complique déjà l’établissement du futur État palestinien dans un territoire homogène, avec pour capitale El-Qods occupée.

Le gouvernement extrémiste de droite israélienne s’apprête à mettre en place un nouveau plan d’expansion en territoire palestinien, en proposant un projet de loi prévoyant d’annexer les colonies juives disséminées en Cisjordanie occupée et les placer sous l’autorité de Tel-Aviv, a rapporté, hier, le quotidien de gauche Haaretz. Le projet de loi devait être examiné en fin de journée d’hier à la Knesset (Parlement israélien), sur proposition de deux députés du Likoud, dont est issu l’actuel Premier ministre Benjamin Netanyahu, et du parti Maison juive, selon la même source. “Le projet de loi est largement soutenu par la plupart des membres du gouvernement, et sera discuté durant la réunion des chefs de bloc de la coalition”, a rapporté la presse palestinienne de son côté, affirmant toutefois que la Knesset pourrait surseoir à l’adoption de ce texte en raison d’une possible réaction internationale hostile, dans un contexte marqué par une multiplication par Israël du droit international et des droits des Palestiniens, sous protection américaine directe. Il est à noter que le texte en question est presque similaire à celui qui a été approuvé par le centre du Likoud, il y a environ un mois, ce dernier prévoit l'annexion de toutes les zones de peuplement coloniales à la souveraineté israélienne plutôt que l'ensemble de la Cisjordanie occupée. De son côté, le journal Harratz affirme que “le Comité ministériel sur la législation a reporté, il y a deux mois, un certain nombre de projets de loi, y compris la loi qui élimine l'évacuation des colonies et permet aux colons de retourner dans les colonies et avant-postes qui ont été évacués au nord de la Cisjordanie occupée, ainsi qu'une loi accordant au sud des colonies d'Hébron, des concessions financières et fiscales telles que celles obtenues par les résidents du Néguev”. Par ailleurs, le Centre palestinien d’information a affirmé que
“le gouvernement a approuvé un certain nombre de lois qui comprennent les colonies israéliennes et la souveraineté de certaines zones, pas entièrement, sur le chemin de l'annexion rampante, y compris l'annexion de l'Université de la colonie d'Ariel, en incluant également le commerce des œufs dans les colonies à l'économie israélienne”. Depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, Israël a redoublé de violence à l’égard des Palestiniens, en les chassant de leurs maisons, rapidement occupées par des colons qui s’attaquent à des villages entiers pour exproprier leurs habitants de tout ce qu’ils possèdent et y établir de nouvelles colonies. La reconnaissance par M. Trump d’El-Qods occupée comme capitale d’Israël a encouragé Benjamin Netanyahu dans sa politique d’occupation, avec la relance de plusieurs chantiers de colonies que Tel-Aviv avait gelés sous l’ère de l’ancien président américain Barack Obama.


Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER