Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Après l’annulation des résultats de la première élection

Kenya : nouvelle présidentielle le 17 octobre

Le Kenya organisera une nouvelle élection présidentielle le 17 octobre, après l'invalidation par la Cour suprême du scrutin du 8 août à l'issue duquel le sortant Uhuru Kenyatta avait été déclaré vainqueur, a annoncé hier la Commission électorale (IEBC). Saisie par l’opposition, qui a dénoncé des “irrégularités”, la Cour suprême du Kenya a ordonné la tenue d'une nouvelle élection présidentielle. L'élection présidentielle “n'a pas été conduite en accord avec la Constitution”, a déclaré le juge David Maraga. “À la question de savoir si les illégalités et irrégularités ont affecté l'intégrité de l'élection, la Cour est d'avis que c'est le cas”. M. Kenyatta, opposé à Raila Odinga, “n'a pas été élu et déclaré président de manière valide”, avait expliqué le juge. Le juge président avait soutenu aussi que la Commission électorale a “échoué, négligé ou refusé” de conduire les élections en accord avec la Constitution, évoquant des irrégularités dans la transmission des résultats. M. Kenyatta, 55 ans, élu pour la première fois en 2013, avait été proclamé vainqueur par la Commission électoral le 11 août, avec 54,27% des voix contre 44,74% à M. Odinga, 72 ans, déjà battu en 1997, 2007 et 2013. L'opposant avait saisi la Cour suprême en 2013, mais avait alors été débouté.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER