Scroll To Top

A la une / International

SITUATION POLITIQUE AU MALI

La Cédéao satisfaite des autorités de la transition

Rencontre entre le président de la transition, Assimi Goita et la délégation de la Cédéao, le 9 juin 2021. © D. R.

L’organisation  régionale  n’a  fait  que  constater  les  faits  pour finalement se contenter des promesses des nouvelles autorités de mener à terme la transition. Une transition qui s’avère par ailleurs difficile à réaliser dans les délais un calendrier trop étroit. 

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a noté avec satisfaction les avancées enregistrées par les autorités de la transition au Mali tout en les exhortant à persévérer sur cette lancée, indique un communiqué de la présidence malienne. 

Le président de la transition, Assimi Goita, a accordé, mardi, dans l'après-midi, une audience à la délégation du médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonathan, afin de faire le point sur la situation au Mali, tel que recommandé par le sommet d'Accra, tenu le 30 mai dernier, selon le communiqué. 

“Après avoir salué le discours d’investiture prononcé par le président de la transition le lundi 7 juin 2021 qu’il a qualifié de discours d'espoir, le médiateur de la Cédéao a noté avec satisfaction les avancées enregistrées par les autorités de la transition tout en les exhortant à persévérer sur cette lancée”, souligne le document. Aussi, la nomination d'un Premier ministre issu des rangs du Mouvement du 5 juin 2020, Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a été saluée par le médiateur, d'après la source.  

Toutefois, en raison du temps perdu selon le Médiateur, celui-ci a souhaité voir les autorités de la transition “engager des actions fortes en vue de respecter le chronogramme de la Transition”. Le président de la transition a, à son tour, salué “la capacité d'écoute et de dialogue ainsi que les efforts que le médiateur et son équipe n'ont jamais cessé de déployer pour permettre à la Cédéao d’aider le Mali”.

À la demande de libération de certains responsables militaires détenus dans le cadre des évènements du 24 mai 2021, le président de la transition a sollicité la patience du médiateur, pour des raisons de sécurité, car selon lui, “la réussite de la transition conditionne la stabilité du pays”. 

À l'issue de la rencontre, le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou, a confié à la presse qu’il s'agissait de voir comment la transition se met en place avec la nomination d’un Premier ministre que la délégation du médiateur rencontre mercredi.  

“On a beaucoup parlé du gouvernement inclusif qui va être mis en place.  
C’est surtout pour indiquer que la Cédéao est disposée à accompagner le processus de transition pour que les objectifs soient atteints”, a-t-il indiqué. Sur ce point, a ajouté Jean-Claude Kassi Brou, “il y a eu des échanges très positifs avec le président Assimi Goïta et le médiateur a été rassuré de ces échanges”. 

Selon le président de la Commission de l'organisation sous-régionale, les choses évoluent dans le sens souhaité. “Nous allons, une fois que le gouvernement sera en place, voir comment les différents points du calendrier déjà arrêté vont se mettre en place”, a-t-il annoncé.

L'Envoyé spécial de la Cédéao est arrivé mardi au Mali, pour une visite de 48 heures, au lendemain de la prestation de serment du colonel Assimi Goïta, en qualité de président de la transition.  
 

RI/ APS 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER