Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Pékin prévoit des représailles face aux menaces de Trump

La guerre commerciale sino-américaine s’aggrave

Aux menaces de Donald Trump d’imposer les produits chinois importés, Pékin promet des représailles. Donald Trump a demandé, lundi, au représentant américain au commerce Robert Lighthizer d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de tarifs supplémentaires de 10%. Il entend ainsi compenser les mesures de rétorsion inacceptables prises par Pékin face à une première série de taxes américaines décidées vendredi. Et le président américain pourrait aller encore plus loin : il taxera 200 milliards de dollars de biens supplémentaires si la Chine augmente à nouveau ses tarifs douaniers en réaction. Ces mesures pourraient porter à 450 milliards la valeur des produits chinois taxés, soit la grande majorité des importations venues de Chine. “Ces pratiques de pression extrême et de chantage s'écartent du consensus auquel les deux parties sont parvenues à maintes reprises durant leurs consultations ces dernières semaines”, a dénoncé le ministère chinois du Commerce hier, dans un communiqué. “Si les États-Unis perdent le sens commun et publient une liste (de produits visés), la Chine se verra dans l'obligation d'adopter une combinaison de mesures quantitatives et qualitatives en forme de représailles énergiques”, a-t-il mis en garde. Sur fond de guerre commerciale sino-américaine, les prix du blé continuaient de chuter hier à la mi-journée. La tension commerciale inquiétait les places boursières mondiales, particulièrement en Chine, où Hong Kong, Shanghai et Shenzhen perdaient plus de 3% à la mi-journée.
Dans la matinée, sur Euronext, la tonne de blé reculait de 2 euros sur l'échéance de septembre, à 172,50 euros, et de 2,25 euros sur l'échéance de décembre, à 176,50 euros, pour plus de 24 000 lots échangés.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER