Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

L’internationale

La justice se penche sur les crimes de l’ère Ben Ali

Le procès pour le meurtre d'un opposant sous la dictature de Zine El-Abidine Ben Ali s'est ouvert mardi en Tunisie, une première dans le cadre du processus de justice transitionnelle instauré après la révolution de 2011 pour juger les crimes du passé. Kamel Matmati, un membre du mouvement islamiste Ennahdha, alors réprimé par le régime Ben Ali, a été arrêté le 7 octobre 1991 à Gabès (sud) et torturé à mort en prison peu après. Sa famille l'a longtemps considéré comme disparu et n'a toujours pas récupéré son corps. Sept ans et demi après la révolution, le procès s'est déroulé dans une salle comble, mais en l'absence des accusés, a constaté une journaliste de l'AFP. Après une journée d'audience émouvante, qui a permis d'éclairer les exactions policières, la cour a fixé la prochaine audience au 10 juillet, s'engageant à s'assurer que les accusés soient dûment convoqués, sans préciser si des mandats d'arrêt ou demandes d'extradition seraient délivrés.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER