Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

L’enquête sur l’attentat dans le métro de Londres se poursuit

La police annonce une arrestation “importante”

La police britannique a annoncé hier avoir procédé à une “arrestation importante”, celle d'un homme de 18 ans, au lendemain de l'attentat à la bombe artisanale qui a fait 30 blessés dans le métro de Londres, alors que l’enquête se poursuivait avec une série de perquisitions menées dans plusieurs quartiers de la capitale. “Nous avons fait une arrestation importante dans notre enquête ce matin”, s'est félicité Neil Basu, un responsable de l'antiterrorisme au sein de la police, cité dans un communiqué. Le suspect, âgé de 18 ans, a été arrêté hier matin par la police du Kent (sud-est de l'Angleterre) “dans la zone portuaire de Douvres” en lien avec des faits “terroristes”, a précisé la police. Le port de Douvres est un point de transit vers l'autre rive de la Manche, notamment les ports français de Calais et belge d'Ostende. Il était maintenu en garde à vue dans un poste de police local avant son transfert “vers un poste de police du sud de Londres en temps utile”, a-t-elle ajouté. Parallèlement, les services de sécurité ont mené une perquisition en début d'après-midi dans un logement de Sunbury-on-Thames, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale britannique. “La police a évacué et est en train de perquisitionner une adresse résidentielle à Sunbury, dans le Surrey”, a-t-elle indiqué dans un communiqué. L'attentat — le cinquième en six mois au Royaume-Uni — est survenu vendredi dans une rame en pleine heure de pointe, vers 08h20 (07h20 GMT), dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres. Vendredi soir, le commandant de l'unité antiterroriste de la police londonienne, Mark Rowley, avait assuré que l'enquête avait fait “de bons progrès”. Neil Basu a toutefois rappelé que les mesures de sécurité supplémentaires décidées vendredi étaient pour l'heure maintenues et que l'enquête se poursuivait. “Bien que nous soyons satisfaits des progrès accomplis, l'enquête se poursuit et le niveau de menace est maintenu à critique”, a-t-il indiqué. Qualifié de “terroriste” par la police et commis au moyen d'un engin explosif artisanal, l'attentat a été revendiqué par le groupe terroriste autoproclamé État islamique. Craignant une autre attaque “imminente”, les autorités britanniques ont relevé vendredi pour la deuxième fois en quelques mois le niveau d'alerte terroriste de “grave” à “critique”, son maximum.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER