Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Sortie d’un livre à charge et tribune critique d’un proche

La présidence de Trump de nouveau ébranlée

La publication d’une tribune anonyme dans le journal américain The New York Times et la sortie d’un livre du journaliste d’investigation Bob Woodward sur la présidence de Donald Trump ont relancé la polémique sur le locataire de la Maison-Blanche et sur sa capacité à gouverner. “La présidence de Donald Trump est aujourd’hui soumise à une épreuve à laquelle aucun autre président de l’histoire récente des États-Unis n’a été confronté”, lit-on dans le texte signé par un proche du président américain qui estime “qu’il ne s’agit pas seulement de l’ombre grandissante de l’enquête du procureur spécial (Mueller), ni du fait que le pays est profondément divisé au sujet du leadership de M. Trump, ni même de la possibilité de voir son parti perdre la majorité à la Chambre (des représentants) au profit d’une opposition fermement déterminée à le faire tomber”. Mais selon toujours l’auteur de cet texte incendiaire contre M. Trump, “le problème – dont le président n’a pas pris toute la mesure – est que de nombreux hauts responsables de sa propre administration œuvrent activement de l’intérieur pour bloquer certains de ses projets et faire obstacle à ses pires penchants. Je suis bien placé pour le savoir. Je suis l’un de ces responsables”. Réagissant à la publication de ce long réquisitoire contre lui, Donald Trump a qualifié le texte de “trahison”, exigeant du journal de lui révéler l’identité de son auteur pour “des raisons de sécurité nationale”. Ce que le quotidien new-yorkais a catégoriquement refusé. Outre cette tribune, la sortie d’un livre du célèbre journaliste Bob Woodward, dont le travail d’enquête sur l’affaire Watergate avait fait tomber l’ancien président Richard Nixon, a remis sur la table la question posée sur la capacité de Donald Trump à assumer sa mission jusqu’à la fin de son mandat en 2021. Dans ce livre, le journaliste décrit le président américain comme un homme colérique, imprévisible et incapable de saisir les enjeux de la présidence que ses collaborateurs tentent de contourner à la moindre occasion. Il rapporte, entre autres, les propos peu flatteurs de nombre de ses proches conseillers, à l'image de ceux du secrétaire général de la Maison-Blanche John Kelly qui l'aurait qualifié “d'idiot”, jugeant qu'il était “inutile d'essayer de le convaincre de quoi que ce soit”. Face à ce qu’on peut qualifier de nouvelles révélations sur lui, Donald Trump a réagi violemment avec une série de tweets, qualifiant le livre de Bob Woodword “d’escroquerie”. “Le livre de Woodward est une escroquerie. Je ne parle pas de la façon dont je suis cité. Si c'était le cas, je n'aurais pas été élu président”, a-t-il tweeté depuis le Montana où il s'est exprimé jeudi soir lors d'un meeting de campagne pour soutenir un candidat républicain au Sénat. “L'auteur utilise dans le livre toutes les ruses possibles pour dénigrer et rabaisser”, a déploré le locataire de la Maison- Blanche. “J'aimerais que les gens puissent voir la réalité - et notre pays va TRÈS BIEN!”, a-t-il ajouté.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER