Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

élection présidentielle en égypte

La voie libre pour Al-Sissi

Abdelfattah Al-Sissi, président d'Égypte. ©D. R.

Il ne fait aucun doute que l’élection présidentielle ne sera qu’une simple formalité pour le maréchal Abdelfattah al-Sissi, qui sera en course contre un candidat connu pour être un de ses proches.

Sur fond d’appels au boycott de ce scrutin présidentiel, prévu entre le 26 et 28 mars prochains, le chef de l’État égyptien sortant Abdelfattah al-Sissi est donné archi-favori, d’autant plus qu’il n’aura comme concurrent qu’un seul candidat, connu pour être un de ses proches. Il s’agit du chef du Parti libéral égyptien Al-Ghad, Moussa Mostafa Moussa, qui a déclaré hier à l’agence AFP qu’il se présentait à l’élection présidentielle. Cette candidature, annoncée peu avant la clôture des candidatures prévue pour 12 h GMT, fera qu’Abdelfattah al-Sissi ne sera pas l’unique prétendant à la magistrature suprême. Après avoir fait le vide autour de lui suite au désistement de tous les autres prétendants, dont certains ont été même interpellés par la justice égyptienne, Abdelfattah al-Sissi ne trouvera aucune difficulté à se faire réélire pour un second mandat. Tout semble indiquer qu’il sera plébiscité dès le premier tour, à moins d’une énorme surprise. Devant cette situation de fait accompli, des personnalités égyptiennes ont lancé un appel au boycott dénonçant un “climat de peur” à l’approche du scrutin. Parmi les signataires de cet appel, on retrouve cinq personnalités égyptiennes, qui accusent le régime “d’empêcher toute compétition loyale”  et condamnent “toutes les mesures administratives et sécuritaires prises par le régime actuel pour empêcher toute compétition loyale lors de la prochaine élection” présidentielle. Ils dénoncent particulièrement “le climat de peur” ayant accompagné le processus électoral ainsi qu’un “calendrier électoral ne donnant pas aux candidats une réelle chance de se présenter”. Le texte rendu public, qui appelle “notre grand peuple à boycotter totalement cette élection”, est paraphé entre autres par deux anciens candidats à la présidentielle de 2012.
Il s’agit de Mohamed Anouar El-Sadate, le neveu de l’ancien président Sadate, et d’Abdel Moneim Aboul Foutouh, ex-dirigeant des Frères musulmans. On retrouve également parmi les signataires Hazem Hosni, professeur de sciences politiques à l’université du Caire, Essam Heggy, un éminent scientifique égyptien, ainsi que Hicham Geneina, ex-président de l’Autorité de contrôle des comptes publics et grand pourfendeur de la corruption. Pour rappel, ce dernier a été démis de ses fonctions en 2016 par Abdelfattah al-Sissi. Il était le directeur de campagne du candidat récemment écarté de la présidentielle, l’ex-chef d’état-major Sami Anan, qui a été blessé samedi à l’arme blanche au Caire. L’avocat défenseur des droits de l’homme Khaled Ali avait annoncé mercredi dernier qu’il renonçait à se présenter à la présidentielle, après que d’autres candidats potentiels aient été écartés ces dernières semaines à l’instar de l’ancien Premier ministre Ahmed Chafiq. Ainsi en quatre années de présidence, Abdelfattah al-Sissi a réduit au silence l’opposition, toutes idéologies et obédiences confondues. Il a méthodiquement laminé toute opposition islamiste comme libérale, par tous les moyens, y compris l’emprisonnement de centaines d’opposants.

Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER