Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Cessation de l’aide financière US à l’UNRWA

L’administration Trump sous le feu des critiques

Réagissant à la décision des États-Unis de mettre fin à sa contribution financière à l’UNRWA, l’Union européenne a appelé samedi les États-Unis à reconsidérer leur “décision regrettable”. Soulignant l'importance de la poursuite de ce soutien international à l’UNRWA, qui gère des écoles pour des centaines d'enfants palestiniens dans les territoires palestiniens mais aussi au Liban, en Jordanie et en Syrie, un porte-parole du Service européen pour l'action extérieure a affirmé que “cette décision regrettable des États-Unis de ne plus prendre part à cet effort international et multilatéral laisse un vide considérable”. “Nous espérons que les États-Unis reconsidéreront cette décision”, a ajouté le porte-parole dans son communiqué, car est estimant que “les États-Unis ont toujours joué, et continueront à jouer, un rôle essentiel dans tous les efforts pour instaurer la paix au Moyen-Orient”. “L’UE continuera à collaborer avec les États-Unis et les autres partenaires internationaux et régionaux pour réaliser cet objectif commun”, a conclu la même source. De son côté, l’ONU a dit regretter la décision des États-Unis de cesser son financement à l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), appelant les autres pays à aider à combler le déficit financier. “Nous regrettons la décision des États-Unis de ne plus apporter de financement à l’UNRWA, qui fournit des services essentiels aux réfugiés de Palestine et contribue à la stabilité dans la région”, a déclaré Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général des Nations unies. Ce dernier a souligné que l’UNRWA bénéficie de la pleine confiance du chef de l’ONU. “Le commissaire général Pierre Krahenbuhl a mené un effort rapide, novateur et infatigable pour surmonter la crise financière inattendue à laquelle l'UNRWA a dû faire face cette année”, a-t-il souligné. Stéphane Dujarric a également rappelé que “l’UNRWA dispose d’un solide bilan en matière de dispenses de services de qualité dans les domaines de l’éducation, de la santé et d’autres services essentiels, souvent dans des conditions extrêmement difficiles, aux réfugiés de Palestine qui en ont grandement besoin”. Le ministère turc des Affaires étrangères a exprimé hier sa déception face à la décision des États-Unis de cesser son financement à l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens, estimant qu'elle nuira à la vision de trouver une solution à deux États à la question palestinienne. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul-Gheit, a dénoncé lui aussi samedi la décision des États-Unis de cesser de financer l’UNWRA.


 Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER