Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Deux localités libérées des mains du Front Nosra

L’armée syrienne poursuit son avancée à Deraa

Des unités de l’armée syrienne, appuyées par les alliés russes et du Hezbollah libanais, ont avancé hier sur les territoires occupés par des terroristes du Front Nosra, l’ancienne branche syrienne d’Al-Qaïda, en récupérant des quartiers dans la banlieue est de Deraa et en reprenant le contrôle des deux autres localités de Basr al-Harir et Mleihat al-Atach. Des unités de génie continuaient hier à désamorcer les mines déposées par les terroristes afin de ralentir l’avancée de l’armée syrienne, a expliqué une source militaire, citée par l’agence officielle Sana.
De nombreux terroristes du Front Nosra ont été éliminés et leurs armes et munitions ont été détruites au cours de l’opération qui se poursuit toujours dans le sud du pays. D’après le correspondant de l’agence Sana des unités de l’armée ont poursuivi leur progression dans la localité de Nahita, alors que d’autres unités étaient arrivées aux périphéries de la localité de Hirak à l’est de la localité de Ghazala, faisant savoir que les terroristes subissent de lourdes pertes et que leurs lignes s’écroulent.
Dans le même contexte, les groupes terroristes ont reconnu sur leurs sites et les réseaux sociaux que 19 de leurs éléments avaient été tués ces deux derniers jours dans les opérations menées par l’armée arabe syrienne dans la banlieue est et nord-est de Deraa. Par ailleurs, l’ONU a annoncé hier qu’au moins 45 000 civils ont fui les combats dans la province méridionale de Deraa en Syrie, cible de bombardements des forces du régime depuis une semaine.
“Au cours des derniers jours, un très grand nombre de civils ont fui à cause des hostilités, des bombardements et des combats dans cette région”, a indiqué à l’AFP Linda Tom, porte-parole du bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU.

M. T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER