Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Maroc

L’avocat des détenus du Rif harcelé par la justice

Les autorités marocaines poursuivent leur compagne d’harcèlement judiciaire contre le mouvement de contestation sociale rifain, le Hirak, en s’attaquant à l’avocat de ses militants, en détention arbitraire depuis des mois et dont certains ont été condamnés à de lourdes peines de prisons par Rabat. Placé dans le collimateur de la justice marocaine, pour le soutien politique qu’il a apporté aux détenus du Hirak, l’avocat Abdessadek El-Bouchattaoui a comparu le 25 janvier dernier devant le tribunal de première instance d’Al-Hoceima, dans le cadre de son procès lié à ses publications sur le réseau social Facebook. “Toute voix libre est visée, toute plume libre est visée et tout militant des droits de l’Homme est visé. C’est pour cela que j’ai été convoqué le 9 /8 / 2017 pour comparaître d’urgence devant la police de Tétouan”, avait-il écrit sur sa page Facebook avant de se rendre à la police.
C’est la date du 8 février, qui a été fixée par l’instance judiciaire pour rendre son verdict de ce procès, qui a duré plus de 8 heures, durant lesquelles, il a été question de ses 144 publications sur Facebook liées au Hirak du Rif et aux activistes et détenus du mouvement rifain. Selon les médias marocains, notamment le site “rifonline”, les avocats de défense ont réclamé l’innocence de leur client et dénoncé un procès fait sur la base de ses publications “Facebook” dans lesquelles il exprimait son point de vue.

Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER