Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Sahel

Le Canada se joint à la coalition internationale

© D. R. 

Le Canada rejoint la coalition internationale pour le Sahel, un groupe qui vise à faciliter l’action internationale de soutien aux pays de la région : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L’annonce a été faite lors d’une réunion virtuelle avec le G5 Sahel par les ministres canadiens des Affaires étrangères et de la Défense, alors que le Canada brigue un siège au Conseil de sécurité.

Le vote est prévu les 17 et 18 juin. “Lors de réunions virtuelles avec leurs homologues respectifs, les ministres Champagne et Sajjan ont réitéré l’engagement du Canada à l’égard des pays du Sahel pour faire progresser leurs priorités en matière de paix et de sécurité, de développement économique et social, de gouvernance inclusive, d’égalité des genres et de lutte contre les changements climatiques”, a indiqué vendredi Ottawa dans un communiqué. “Nous avons hâte de travailler avec les pays du Sahel ainsi que nos partenaires internationaux pour aider à rétablir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région”, a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

“Nous continuerons à contribuer aux efforts mondiaux pour accroître la sécurité et la stabilité au sein de la région du Sahel”, a affirmé pour sa part le ministre canadien de la Défense, Harjit S. Sajjan, précisant qu’Ottawa est déterminé à travailler avec ses partenaires dans le monde. Les deux membres du gouvernement de Justin Trudeau espèrent par cet engagement que le Canada fera sa part pour la communauté internationale. Champagne et Sajjan ont insisté sur la volonté du Canada de contribuer aux efforts internationaux visant à stabiliser la région, ceci en participant à des opérations, des exercices et des initiatives de renforcement des capacités.

Le Canada appuie déjà la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) en déployant des civils, des policiers et des militaires. L’implication canadienne dans la région sahélienne se matérialise également par des formations de renforcement des capacités aux forces armées nigériennes dans le cadre de l’opération Naberius.

Autre engagement international d’Ottawa, le soutien apporté à la France dans le cadre de l’opération Frequence, avec l’envoi d’avions militaires pour les mouvements de personnel et de matériel militaire français vers et depuis la région du Sahel. Pour rappel, Ottawa copréside avec Alger le Groupe de travail sur le Sahel du Forum global de lutte contre le terrorisme (FGCT), un mécanisme installé en 2011.

De Montréal : Yahia Arkat


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER