Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / International

Égypte

Le corps d'un policier tué par balle retrouvé dans le Sinaï

“Le corps d'un officier de police abattu d'une balle dans la tête a été découvert dans le nord du Sinaï, théâtre de nombreuses attaques djihadistes visant les forces de l'ordre”, a indiqué hier l'armée égyptienne. Le capitaine de police avait été enlevé, dimanche, près de la ville de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza, selon des responsables de la sécurité s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, des groupes djihadistes ont multiplié leurs attaques contre les forces de sécurité, disant agir à la répression qui s'est abattue sur les partisans de M. Morsi et fait au moins 1.400 morts, pour la plupart des manifestants islamistes. “L'officier Aymane al-Dessouki a été tué par des éléments terroristes”, a indiqué hier l'armée dans un communiqué, précisant que le corps avait été découvert lors d'opérations menées par la police dans plusieurs secteurs du nord du Sinaï. Durant ces opérations, 10 terroristes ont été tués dans des échanges de tirs, précise l'armée. Les circonstances de la mort du policier restent inconnues mais le nord du Sinaï est le bastion du groupe djihadiste le plus puissant d'Égypte, Ansar Beït al-Maqdess, qui a fait allégeance à l'organisation État islamique, sévissant en Irak et en Syrie.    


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER