Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / International

RDC

Le HCR préoccupé par la situation au Kasaï

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) s'est dit vivement préoccupé par la situation dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), où l'instabilité persistante menace la sécurité des civils, y compris plusieurs centaines de réfugiés récemment rentrés d'Angola, selon un communiqué de l'ONU. “Les forces gouvernementales congolaises ont repris le contrôle d'une grande partie du Kasaï, mais des combats sporadiques s'y déroulent encore entre les forces armées et des milices”, a déclaré mardi Aikaterini Kitidi, porte-parole du HCR, lors d'un point de presse à Genève, ajoutant que “de fortes tensions entre les différents groupes ethniques menacent parallèlement de plonger cette région dans une nouvelle spirale de violences”. En février 2018, ces tensions interethniques ont généré plus de 11 000 déplacés qui ont dû rejoindre le nord de la région, dans le territoire de Mweka. Ils s'ajoutent aux 900 000 Congolais devenus des déplacés internes depuis l'éruption de la crise au Kasaï en 2016. Le conflit du Kasaï a également forcé plus de 35 000 Congolais à fuir en Angola en quête de sécurité. Parmi les réfugiés congolais en Angola, beaucoup disent qu'ils ne souhaitent pas retourner actuellement dans leur région d'origine, en raison de l'instabilité. Le HCR estime également que des retours sûrs, durables et dignes ne sont pas possibles, tant que la paix et la sécurité ne sont pas rétablies.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER