Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Une délégation talibane reçue hier à Moscou

Le Kremlin en faveur d’une relance des discussions

© D. R.

La Russie a plaidé pour une relance des négociations avec les états-Unis sur l'Afghanistan en recevant à Moscou une délégation des talibans, ces derniers se déclarant pour leur part disposés à poursuivre le dialogue avec Washington, a indiqué hier le ministère russe des Affaires étrangères. “La partie russe a souligné la nécessité de relancer les négociations entre les états-Unis et le mouvement taliban”, a assuré un porte-parole du ministère, cité par l'agence publique RIA Novosti.

“Pour leur part, a ajouté le porte-parole, les talibans ont confirmé leur volonté de poursuivre le dialogue avec Washington.” L'agence RIA Novosti n'a pas précisé la date de cette rencontre avec les talibans à laquelle assistait le représentant spécial du président russe pour l'Afghanistan, Zamir Kaboulov.

Ces déclarations interviennent après la rupture par le président américain Donald Trump, annoncée la semaine dernière, des négociations avec le mouvement taliban sur un retrait progressif des forces américaines. Les déclarations de Trump intervenaient après un nouvel attentat meurtrier qui a tué notamment un soldat américain à Kaboul. Les états-Unis sont présents militairement en Afghanistan depuis 2001. Quelque 13 000 soldats américains sont actuellement stationnés en Afghanistan.

L'accord qui était en négociation avec les talibans visait à réduire progressivement ce nombre en échange de garanties contre le terrorisme de la part des talibans, d'une “réduction de la violence” et de l'ouverture de négociations de paix directes avec les autorités de Kaboul, ce à quoi les insurgés s'étaient jusqu'ici toujours refusés.

La Russie, qui cherche à peser dans les négociations de paix en Afghanistan, a de son côté organisé deux rencontres à Moscou entre des représentants talibans et des responsables politiques afghans depuis le début de l'année. Mais celles-ci se sont achevées sans progrès visibles.
 

R. I./Agences



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER