Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Près de sept mois après les élections législatives

Le Liban toujours sans gouvernement

Saad Hariri, le Premier ministre désigné, ne parvient toujours pas à former son gouvernement. Et pourtant, il s’était fixé au début du mois d’octobre un délai de 10 jours pour rendre publique la liste de sa composante. Il semblerait, selon les médias libanais, qu’une tension entre sunnites et chiites prenne forme et accentue les difficultés de Saad Hariri à atteindre son objectif. Des attaques sont menées frontalement contre le Premier ministre désigné, à l’instar de celle lancée par l’ancien ministre prosyrien Wi’am Wahhab. Selon le quotidien libanais L’Orient-le-jour, qui rapporte l’information, citant une source anonyme du courant du “8-Mars” cette attaque n’est pas fortuite et a pour but de faire avorter les efforts visant à débloquer la situation, notamment l’initiative menée le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. On apprend également que le Premier ministre désigné aurait mis au point une mouture, qui serait entre les mains du président de la République, et n’attend plus que les noms des ministres du Hezbollah. Mais le parti de Cheikh Nasrallah refuserait toujours de communiquer à ce sujet tant que le nœud sunnite n’est pas réglé. Pendant ce temps, Saad Hariri refuse de revoir sa formule de composition du gouvernement, car estimant que les six députés sunnites, qui ne forment pas un groupe parlementaire homogène, sont déjà représentés au gouvernement à travers les blocs auxquels ils ont pris part au lendemain des législatives. Devant cette situation de blocage, les médias libanais ont rapporté que le leader des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a appelé le président de la République, Michel Aoun, et le Premier ministre désigné, Saad Hariri, pour leur demander de convaincre le mouvement chiite Hezbollah de communiquer les noms des ministres qu’il a choisis.


Merzak T. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER