Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Sanctions américaines contre deux députés du Hezbollah

Le Parlement libanais parle d’une “agression”

© D. R.

Le chef du Parlement libanais Nabih Berri a condamné hier les sanctions américaines imposées la veille contre trois responsables du mouvement Hezbollah, les qualifiant “d'agression” contre le pays. Les États-Unis ont annoncé mardi des sanctions contre deux députés du Hezbollah, Amine Cherri et Mohamad Hasan Raad, accusés “d'exploiter le système politique et financier du Liban au profit du Hezbollah et de l'Iran”, selon un communiqué du Trésor.

Ils ont également sanctionné Wafic Safa, chef de l'appareil sécuritaire du Hezbollah, un mouvement considéré par Washington comme une organisation “terroriste”. Ces sanctions inédites contre des élus du Hezbollah constituent “une agression contre la Chambre des représentants, et certainement contre le Liban”, a déclaré M. Berri dans un communiqué publié par la présidence du Parlement. Mardi, un député du Hezbollah, Ali Fayad, avait qualifié ces sanctions “d'humiliation” pour le peuple libanais. Au total, 50 membres ou entités liés au Hezbollah ont été placés depuis 2017 sur la liste des sanctions américaines pour “terrorisme”.

 

 R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER