Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Madagascar

Le Président démissionne pour briguer un deuxième mandat

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a présenté hier sa démission pour, conformément à la Constitution du pays, engager sa campagne pour un deuxième mandat à l'élection prévue à la fin de l'année. “Cher peuple, le moment est venu pour moi de démissionner conformément à la Constitution. J'ai déposé aujourd'hui à la Haute cour constitutionnelle une demande d'officialisation de cette démission”, a-t-il déclaré lors d'un bref discours télévisé. élu en 2013 à l'issue d'une longue période d'instabilité politique, M. Rajaonarimampianina est vivement contesté depuis quelques mois par ses rivaux, qui l'accusent de vouloir les faire taire. De la fin avril à juin dernier, les partisans de l'opposition sont descendus tous les jours dans les rues de la capitale du pays Antananarivo, pour exiger sa démission ainsi que l'annulation de lois électorales, à leurs yeux, partisanes. Saisie du dossier, la plus haute juridiction du pays a ordonné la formation d'un gouvernement de coalition qui a permis de sortir de l'impasse et de ramener le calme. Les deux tours de l'élection présidentielle ont été fixés aux 7 novembre et 19 décembre prochains. M. Rajaonarimampianina y sera notamment opposé à ses deux prédécesseurs, Andry Rajoelina (2009-2014) et Marc Ravalomanana (2002-2009). Le désormais ex-chef de l'État s'est dit ravi de repartir en campagne. “Les rencontres avec la population dans divers endroits du pays restent de bons souvenirs”, a-t-il confié. Jusqu'à l'investiture de son successeur, l'intérim de la direction du pays a été confié à la deuxième personnalité de l'État, le président du Sénat, Riko Rakotovao, issu du parti présidentiel.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER