Scroll To Top

A la une / International

Sur les traces de l'Algérie

L'Égypte organise une session partielle du BAC

©D.R.

Quelques semaines après le déroulement du BAC partiel algérien, vient le tour de l’Egypte. Le ministère de l’Education, à sa tête El-Helali el-Chirbiny, a procédé à l’annulation de l’épreuve de mathématiques appliquées, en prenant la décision de la refaire à nouveau ce dimanche 3 juillet. Une mesure qui a été prise après la confirmation de la fuite des sujets sur les réseaux sociaux.

Selon le célèbre quotidien égyptien, El-Ahram , « le nombre d'étudiants dont les examens ont été annulés en raison de la fraude,  et conformément au décret ministériel n ° 500 concernant la privation de l'examen, a atteint près de 1500 étudiants au niveau de tous les comités ».

Quant aux épreuves de géologie, d’histoire et des mathématiques pures, elles ont été reportées, ce qui a révolté les élèves, en organisant «  une manifestation de protestation devant le bâtiment du ministère », indique le même journal.

Pour parer à une éventuelle triche, le ministre de l'Education El-Helali el-Chirbiny avait promis des sanctions sévères pouvant aller jusqu'à « une amende de 50.000 livres égyptiennes (près de 5.000 euros, et plus de 613 178,21 DZD, ndlr) et une peine de prison allant d'un à trois ans ».

Le Maroc a également pris une pareille mesure pour les épreuves qui se sont déroulées du 7 au 9 juin, en obligeant les candidats de signer un engagement écrit. Dans ce document ils « déclarèrent avoir pris connaissance des lois et règlements concernant la fraude dans les examens et des sanctions encourues », assurent la presse marocaine.

La fuite des épreuves du BAC nous a unis

Certains médias se sont intéressés de près au baccalauréat algérien, allant même jusqu’à dire que « l’Algérie et l’Egypte se sont réunies et se sont partagées une nouvelle chose, le scandale de la fuite des sujets du bac 2016 ».  Et ce, "malgré la haute tension qu’a connu les deux pays en 2009, lorsque les deux sélections se sont rencontrés au Soudan, pour déterminer l’équipe qualifiée au mondial 2010 en Afrique du Sud », a avancé Mahmoud Ismail, journaliste à « El-Wafd ».

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER