Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Guerre commerciale au Forum économique mondial de davos

Les Américains repartent à l'assaut de l'Europe

© D. R.

Les États-Unis ont relancé hier à Davos leur offensive commerciale contre l'Europe, menaçant de surtaxer les voitures européennes si les Européens n'abandonnent pas leurs projets de taxe numérique, ou ne signent pas avec Washington un accord commercial.

Après une première journée mardi dominée par le thème du climat, le Président américain a bousculé hier l'agenda de l'élite économique et politique mondiale réunie dans les Alpes suisses pour imposer l'un de ses thèmes de prédilection : le rééquilibrage des relations commerciales américaines.

“Il est très très dur de traiter avec l'Europe. Ils tirent avantage de notre pays depuis des années (...) Si nous n'aboutissons pas à quelque chose (en termes de négociations commerciales), je prendrai des mesures, et ce sera des taxes très élevées sur leurs automobiles et autres produits (importés) dans notre pays”, a dit Donald Trump dans un entretien accordé hier à la chaîne CNBC en marge du Forum économique mondial.

“Si nous ne pouvons pas faire d'accord commercial (avec l'UE), nous devrons mettre une taxe de 25% sur leurs voitures”, a-t-il dit dans une autre interview à la chaîne Fox News. Au cœur des tensions entre les États-Unis et l'Europe, figure notamment la taxe imposée par Paris sur les activités du secteur numérique, vivement critiquée par Washington qui menace de surtaxer l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français.

D'autres pays de l'UE lui ont emboîté le pas : l'Autriche et l'Italie ont introduit une taxation nationale, l'Espagne et le Royaume-Uni y réfléchissent également. Le ministre des Finances britannique, Sajid Javid, a d'ailleurs dit à Davos que “Londres entendait mettre en place en avril sa taxe sur le numérique”.

Le ministre français des Finances et de l'Économie, Bruno Le Maire, a dit qu’ “en tout état de cause, les entreprises numériques paieront une taxe en 2020 en France. Soit nous avons une solution internationale (...) et dans ce cas (...) la taxe internationale remplacera la taxe nationale (...). Soit il n'y a pas d'accord, et dans ce cas-là, c'est la taxe nationale qui s'appliquera, elle a été perçue en 2019, elle sera perçue en 2020.”
 

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER