Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Le Pentagone est autorisé par le Niger à armer ses drones

Les États-Unis renforcent leur présence dans le Sahel

Feu vert au déploiement des drones armés MQ-9 Reaper de l'armé de l'air américaine. © D. R.

La guerre d’influence dans le Sahel oppose, non seulement la France aux États-Unis, mais elle implique l’Allemagne et la Chine qui avancent lentement leurs pions dans la région.

Les États-Unis ont fini par obtenir des autorités nigériennes l’autorisation d’armer leurs drones dans ce pays du Sahel où l’armée américaine dispose d’une base militaire forte de 800 soldats, a indiqué le quotidien américain New York Times, citant des responsables du Pentagone. Un protocole d’accord devrait être signé au courant de cette semaine, a ajouté la même source. “Le gouvernement nigérien a donné au ministère de la Défense l'autorisation de faire voler des drones armés depuis Niamey, la capitale nigérienne”, a rapporté le quotidien américain, soulignant que “les responsables du Pentagone veulent démarrer les vols d’ici quelques jours”. La multiplication, ces dernières semaines, des embuscades contre les convois de l’armée américaine semblent être à l’origine de l’accélération des évènements. Le 4 octobre dernier, au moins quatre soldats des forces spéciales de l’armée américaine ont trouvé la mort dans l’attaque de leur convoi à Tongo Tongo (nord-ouest frontalier avec le Mali), par un groupe armé  islamiste. “Cette opération soutient le partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger, ainsi que les efforts continus pour contrer l'extrémisme violent dans toute la région”, a déclaré le ministère de la Défense dans une réponse par courriel au New York Times, lit-on sur le site du journal. “Le gouvernement du Niger et les États-Unis se sont engagés à travailler ensemble pour empêcher les organisations terroristes d'utiliser la région comme refuge”, a ajouté le commandant Audricia Harris, porte-parole du département de la Défense, précisant que “pour des raisons de sécurité opérationnelle”, elle ne pouvait pas “commenter des autorités ou autorisations militaires spécifiques”. Pour rappel, l’armée américaine est déployée au Niger, dans le cadre de l’Africom (Commandement américain Afrique dont le quartier général se trouve à Stuttgart, en Allemagne). La base militaire américaine a été implantée à Agadez, dans le centre du Niger (952 km au nord-est de la capitale Niamey). “Cela fait longtemps qu'on aurait dû le faire”, a déclaré Donald C. Bolduc, un général de brigade de l'armée à la retraite, lit-on encore sur le site du journal new yorkais. “Cela nous permettra d'être plus efficace contre la menace là-bas”, a ajouté cet ancien commandant en chef des opérations spéciales américaines en Afrique, expliquant que les frappes de drones n’étaient pas “une panacée” contre les groupes terroristes sévissant dans le Sahel et où la force G5 Sahel, réunissant cinq pays de la région, est toujours à la recherche d’appuis financier pour se mise en service pleinement.
Pour rappel, les États-Unis insistent depuis deux ans pour armer leurs drones. Face à l’aggravation du danger terroriste au Niger et dans toute la région du Sahel, Niamey a fini par céder aux pressions américaines.


Lyès Menacer

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
Brahms le 03/12/2017 à 15h20

L'islamisme vient de la misère. 50 % de la richesse MONDIALE s'en va aux USA laissant des miettes aux populations africaines. Ajoutez à cela des dirigeants africains totalement corrompus, les américains viennent juste pour mater les islamistes qui ne sont que le résultat de l'incompétence de leurs dirigeants respectifs. Enfin, il y a aussi de l'Uranium au Nord Mali, pétrole, or entre le Mali et le Niger qui aiguisent les appétits des grandes puissances. Grattez les richesses sous couvert d'islam

meliani le 04/12/2017 à 10h36

l'Afrique est une immensité et l’innommable trump aura beau utiliser ses panoplies les plus sophistiquées ne viendra jamais à bout des idéalistes Africains malgré le soutien des pantins corrompus qui dirigent leurs pays d’autant plus que les yankees sont préoccupés en ce moment par les menaces nucléaires Nord-Coréennes qui planent sur eux et troublent leur sommeil "les pauvres" ! un tout petit pays!mais avec de grandes idées !!

Commentaires
2 réactions