Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Nouvelle mesure de rétorsion de Trump contre les Palestiniens

Les États-Unis vont fermer le bureau de l’OLP à Washington

Les États-Unis ont décidé de fermer le bureau de la représentation palestinienne à Washington, dans le cadre de ses représailles contre l’Autorité palestinienne, qui refuse de reprendre langue avec l’Administration Donald Trump. L’annonce a été faite hier par le numéro deux de l’Organisation de libération palestinienne (OLP) Saëb Erekat, qui a indiqué que les Etats-Unis ont notifié à la direction palestinienne la fermeture de la mission palestinienne, dénonçant au passage une “dangereuse escalade” dans les mesures de rétorsion américaines. Cette décision vient s’ajouter à la rafale de mesures prises en l’espace de quelques semaines par la Maison-Blanche contre les Palestiniens. À l’annulation de plus de 200 millions de dollars d’aide bilatérale est venu s’ajouter l’arrêt du financement de l’Agence onusienne (UNRWA) prodiguant ses services à des millions de réfugiés palestiniens, et la suppression ce samedi de 25 millions de dollars d’aide aux hôpitaux palestiniens d’El-Qods-Est. Pour la fermeture de la représentation de l’OLP, l’Administration Donald Trump a justifié la mesure, non pas par le gel persistant des relations à l’initiative du président Mahmoud Abbas, mais par les démarches palestiniennes visant à traîner les dirigeants israéliens devant la justice internationale pour “crimes de guerre”. Catégorique, Saëb Erekat a refusé de plier en affirmant que les Palestiniens ne “succomberont pas aux menaces américaines” et ne fléchiront ni dans leur attitude vis-à-vis de l’Administration Trump ni dans leurs efforts pour faire juger les crimes commis selon eux par les dirigeants israéliens». À ce sujet, Washington va également interdire aux juges et aux procureurs de la CPI d’entrer dans le pays, sanctionner leurs capitaux dans le système financier américain, et “les poursuivre dans le système pénal américain”.

Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER