A la une / International

Au seizième samedi de leurs manifestations en France

Les Gilets jaunes ne lâchent pas

Les “Gilets jaunes”, un mouvement qui s’installe dans la durée. © D. R.

Ces nouvelles manifestations coïncident avec la fin du “grand débat national”, lancé par le président Emmanuel Macron.

La France a connu hier son seizième samedi de manifestation du mouvement des Gilets jaunes, sous le signe de la résistance et avec un seul mot d’ordre : “Acte 16 : On ne lâche rien”. De nombreux rassemblements ont encore eu lieu à Paris et dans plusieurs autres grandes villes françaises, où de nombreux incidents ont marqué les précédentes actions de contestation contre la politique du gouvernement, ont rapporté les médias locaux et internationaux. Les manifestants ont commencé à affluer dans la capitale dès la matinée pour converger vers les lieux habituels de la contestation, principalement du côté du Palais de l’Élysée et à la place de
l’Étoile. Mais la police leur a demandé de quitter cette place emblématique sur l’avenue des Champs-Élysées, selon plusieurs sources.
Un petit accrochage avec les forces de l’ordre a eu lieu sur l’avenue de New York, selon RT France, la chaîne d’information russe que les autorités françaises auraient placée dans le viseur, selon Moscou. “Premiers tirs de gaz lacrymogène, après que des Gilets jaunes ont tenté de poursuivre sur l’avenue de New York alors que les forces de l’ordre les appelaient à se diriger du côté de l’avenue Albert de Mun”, a indiqué une correspondante de la chaîne d’information en continu sur place.
À Bordeaux, les manifestants ont envahi la gare SNCF, selon la presse locale. “Vous allez avoir un mois de mars où vous n’allez pas beaucoup dormir”, a lancé à Emmanuel Macron l’une des figures du mouvement, Eric Drouet, dans une vidéo postée vendredi, à la veille de ce seizième acte qui devrait marquer un nouveau tournant dans la mobilisation des Gilets jaunes, toujours en attente de réponses claires du gouvernement. “On a un très grand 16 mars qui arrive, plus organisé et plus motivé que jamais avec beaucoup de régions, beaucoup de pays qui vont monter sur Paris. J’espère que vous êtes prêt. Nous on l’est, on attend cette date avec impatience”, a-t-il ajouté, a rapporté le quotidien français Le Monde.
Hier après-midi, des heurts ont opposé des Gilets jaunes aux forces de l’ordre, a rapporté le quotidien régional Le Parisien, citant des sources locales. “Des premières échauffourées ont éclaté en tout début d'après-midi à Nantes alors que certains manifestants souhaitaient passer par des petites rues”, a rapporté Le Parisien. Les forains ont joint leurs voix à celles des Gilets jaunes en organisant une opération escargot qui a mobilisé plus de 15 000 véhicules sur plusieurs importants axes routiers à travers toute la France.
Pour rappel, l’acte 16 des Gilets jaunes coïncide avec la fin du “grand débat national”, initié par le président Emmanuel Macron, dans l’espoir de désamorcer une bombe sociale que seul un changement de cap dans la politique du gouvernement, jugée trop libérale, peut empêcher d’exploser.