Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Navires humanitaires

Les migrants ballottés de port en port

Plusieurs navires humanitaires ou commerciaux attendaient toujours, hier, une solution pour poursuivre leurs opérations de secours des migrants et de réfugiés en Méditerranée. L'Italie, qui refuse désormais l'accès de ses ports aux ONG internationales, les a sommées, dimanche, de ne plus intervenir dans le sauvetage de migrants et de laisser les garde-côtes libyens se charger de cette tâche. Le Lifeline, de l'ONG allemande du même nom, se trouvait, lundi, dans les eaux internationales à environ 30 milles nautiques des côtes maltaises avec 234 migrants qu'il a recueillis, mercredi, à son bord, selon le cofondateur de l'ONG, Axel Steier, cité par l'AFP. Le navire, qui bat pavillon néerlandais, s'est vu refuser l'autorisation d'accoster dans un port italien par les autorités italiennes qui lui ont demandé de s'adresser à la Libye. Ce n’est qu’hier que le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a assuré que le navire, qui se trouve au large de Malte, pourra accoster sur l'île de la Méditerranée, et l'Italie prendra une partie des 233 migrants qui se trouvent à bord. Le Seefuchs, de l'ONG allemande Sea-Eye et battant pavillon néerlandais, est amarré dans le port maltais de La Valette où des vérifications sur son immatriculation sont en cours, les autorités néerlandaises ayant affirmé qu'il ne figurait pas dans les registres navals du pays. Le navire Open Arms de l'ONG espagnole Pro Activa se trouve dans les eaux internationales au large des côtes libyennes. L'organisation a affirmé, dimanche, que l'Italie avait refusé l'aide de son navire pour secourir un millier de migrants à la dérive au large de la Libye. Selon Open Arms, les migrants allaient être renvoyés en Libye. Le porte-conteneurs danois Alexander Maersk, qui a pris à son bord 108 migrants secourus, vendredi, a finalement accosté dans la nuit de lundi à mardi à Pozzallo, sur la côte sud de la Sicile, après y avoir été autorisé par les autorités italiennes.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER