Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Transfert de l’ambassade américaine à el-Qods

Les Palestiniens appellent au boycott de la cérémonie

Alors que les derniers préparatifs pour l’ouverture de l’ambassade américaine à El-Qods battent leur plein, le secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saeb Erekat, a appelé hier tous les représentants des pays, les organisations de la communauté civile et les autorités religieuses à boycotter la cérémonie d’inauguration. Selon les déclarations rapportées par l’agence Wafa, le responsable palestinien a affirmé que “la participation à cette cérémonie ajoutera la légitimité sur la décision illégitime et illégale et renforcera le silence sur les politiques de l’occupation israélienne de l’expansion coloniale et de l’annexion, décrivant la participation de tous pays dans cette cérémonie d’un partenaire dans le crime de violer le droit des Palestiniens à sa capitale souveraine et de profaner leurs terres”. Saeb Erekat a également souligné que “Washington insiste sur le suivi d’une politique encourageant le chaos international en ignorant la loi internationale et sur cette base, les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et de transférer leur ambassade dans la ville sainte, en violation flagrante de la loi internationale dont la résolution (478) du Conseil de sécurité et les engagements des États-Unis envers le processus de paix”. Pendant ce temps, les autorités israéliennes mettent les bouchées doubles pour que tout soit prêt le 14 mai, date à laquelle est prévue l’ouverture de l’ambassade américaine. Des ouvriers ont accroché en hauteur dans les rues autour du site les panneaux indiquant “Ambassade des États-Unis” en hébreu, en arabe et en anglais, a constaté hier un photographe de l’agence AFP. L’ambassade doit être inaugurée en grande pompe la semaine prochaine, pour coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l’État d'Israël. De dimensions restreintes, elle sera hébergée dans un premier temps dans le complexe de l’actuel consulat américain à Jérusalem, le temps de planifier et construire une ambassade permanente, entreprise qui s’annonce de longue haleine selon le département d’État. La décision unilatérale de Donald Trump a ravi les Israéliens et ulcéré les Palestiniens, qui veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’État auquel ils aspirent.

Merzak T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER