Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Le Premier ministre est arrivé hier à Gaza

Les premiers pas de la réconciliation palestinienne

Rami Hamdallah, le Premier ministre palestinien, est arrivé hier à Gaza, dans le cadre de sa première visite depuis plus de deux ans, suite à la décision du mouvement de résistance Hamas de dissoudre le comité administratif qu’il dirigeait pour gérer cette bande côtière.
C’est la fin de dix années de divisions entre le Fatah et le Hamas qui prennent fin. Le dernier déplacement d’un membre du gouvernement palestinien à Gaza remonte au 20 avril 2015. Ainsi, Rami Hamdallah et les dizaines de ministres et d’officiels qui l’accompagnaient ont été accueillis à Gaza vers 12h00 locales par des dizaines de cadres du Fatah et des cadres du Hamas. Des centaines de Gazaouis étaient également à l’accueil de la délégation. Il s’agit du premier pas significatif vers un transfert annoncé du pouvoir du mouvement islamiste Hamas à l’Autorité palestinienne.
Le Premier ministre palestinien présidera aujourd’hui un conseil du gouvernement pour matérialiser la réconciliation.
Faisant désormais preuve de pragmatisme, le Hamas évitera à travers ce rapprochement une explosion sociale dans la bande de Gaza, en raison de son isolement grandissant.
L’enjeu de cette réconciliation est surtout humain pour les deux millions de Palestiniens de ce territoire coincé entre Israël, l’Égypte et la Méditerranée. D’ailleurs, le Premier ministre palestinien a déclaré : “Nous revenons à Gaza pour mettre fin aux divisions et réaliser l'unité”, avant d’ajouter que la priorité est de “soulager les souffrances des gens de Gaza”. Les dirigeants du Hamas et ceux du Fatah expriment leur confiance dans les chances de réussite de cette nouvelle tentative de rapprochement, qui se déroule jusque-là dans de bonnes conditions. L’Égypte, qui a parrainé cette réconciliation, veille au grain quant à sa réussite, en témoigne l’arrivée à Gaza tôt hier matin d’une “délégation égyptienne, qui comprend entre autres deux hauts responsables des services de renseignements égyptiens”, pour s’assurer du bon déroulement de ce premier contact direct entre les responsables du Hamas et du Fatah.     

                                                                        
Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER